Top chef : les meilleurs restaurants parisiens des candidats

Gnocchis fondants aux palourdes, cresson et jus de crevette magistralement cuisinés par Denny Imbroisi, ex candidat Top Chef. ©Instagram IDA

On trépignait depuis décembre à l'idée que notre émission culinaire préférée reprenne mi-février. Ce jour est enfin arrivé : la saison 11 de Top Chef redémarre et on est sur-excités ! Pour patienter durant ces longs mois, on est allé dénicher les meilleurs restaurants parisiens des candidats. Et franchement, ça envoie !


Datsha Underground d'Alexia Duchêne

Candidate de Top Chef en 2019, Alexia Duchêne a ouvert il y a quelques semaines à peine sa première table au cœur du Marais. Ouvert le soir uniquement, cet écrin de verdure nous plonge dans un moment hors du temps. Côté cuisine, un menu dégustation de petites assiettes à partager à base de viande et de poisson, esthétiques et bien maîtrisées. Au sous-sol, Spootnick propose des cocktails anti-conformistes à travers une sélection d'alcools rares et de créations de mixologistes. Une maison éclectique.
 
 

Datsha Underground 
57, rue des Gravilliers – 3e


FIEF (Fait ici en France) de Victor Mercier

Après une ouverture retardée, notre Victor Mercier bien aimé a enfin ouvert son QG. Gourmand et 100 % local, les plats sont cuisinés sans aucun produit importé. À grignoter, à tartiner, à snacker ou à manger, la carte nous propose des plats alliant authenticité et originalité. On s'attable autour du long comptoir ou côté salle à manger et on se laisse porter.

FIEF
44, rue de la Folie-Méricourt – 11e


Le Faham de Kelly Rangama

Kelly, passionnée d'orchidées, et son mari Jérôme, fan de rhums, ont donné naissance à Faham, une orchidée endémique de L’île de la Réunion, traditionnellement utilisée dans les rhums arrangés. Nichée aux Batignolles, la tablée de l'ex candidate 2018 offre une cuisine aux couleurs de son île natale, alliant son savoir-faire et des produits de la mer.

Le Faham
108, rue Cardinet – 17e 


Neso et Neso 2 de Guillaume Sanchez

De loin l'un de nos candidats préférés, Guillaume Sanchez a tracé son petit chemin en nous proposant deux adresses à forte personnalité. On n'en attendait pas moins. D'abord, son adresse originelle en total accord avec son identité. Ensuite, la petite sœur et un même coup de cœur. Ici on grignotte, on picolle et on papote autour de petits plats originaux comme un pain toasté, beurre aux algues, anguille et réduction d’anguille, à arroser de cocktails expérimentaux. 

NE/SO
6, rue Papillon – 9e


Luz Verde d'Alexis Delassaux

En plein So Pi, Alexis Delassaux (ancien du Frenchie) nous propose un aller simple pour Mexico grâce à une cuisine sud-américaine revisitée et semi-gastro. Ambiance tamisée, tacos de haute volée, poulpes grillés et ceviche ultra frais feront rapidement de cette taqueria ambiancée votre nouveau QG.

Luz Verde
24, rue Henry-Monnier – 9e


Vida de Juan Arbelaez

Vida, c’est le nouveau restaurant healthy du talentueux Juan Arbelaez et de la belle Laury Thilleman, niché en plein cœur du 10e arrondissement. Un petit coin de paradis aussi bien pour la déco que dans l’assiette ! Ils proposent une carte saine et colorée qui donne l’eau à la bouche, mais surtout une carte saisonnière changeant tous les mois pour être à la pointe de la fraîcheur et ainsi mettre à l’honneur les légumes et fruits de saison. Un doux mélange d’influences orientales et latines.

Vida
49, rue de l'Échiquier – 10e


Pierre Sang in Oberkampf de Pierre Sang Boyer

Révélé dans la saison 2 de Top Chef où il était l'un des finalistes, Pierre Sang a depuis ouvert 3 établissements : bistronomique, semi-gastro et gastronomique. Le chef y propose une cuisine aux saveurs franco-coréennes, accessible notamment grâce à son offre fast-food de bibimbaps à emporter.

Pierre Sang in Oberkampf
55, rue Oberkampf – 11e


Le Galopin de Romain Tischenko

À deux enjambée de la jolie place Sainte-Marthe, on retrouve un authentique bistrot au murs de briques dans lequel un Maestro s'active avec sa super équipe. Le resto des frères Tischenko (Maxime en salle et Romain en cuisine) a été l'un des premiers nés de l'émission télé. Et c'est toujours un plaisir de s'y régaler.

Le Galopin
34, rue Sainte-Marthe – 10e


Mamie de Jean Imbert

Ouverte il y a à peine un an avec sa grand-maman, Mamie c'est un peu l'adresse régressive par excellence. L'ambiance cosy et les murs tapissés de photos de famille nous rappelle instantanément nos dimanches midi chez Mamie. Outre la ribambelle de plats à partager, on y va aussi et surtout pour les desserts signés... Cédric Grollet !

Mamie
35 bis, rue Jean-de-la-Fontaine – 16e


IDA de Denny Imbroisi

L'une des révélations de la saison 3 de l'émission a imaginé, il y a quelques années, une cuisine italienne très loin des clichés. Ses produits fétiches ? Les pâtes fraîches, les agrumes, les viandes d’exception ou encore les fruits de mer, à agrémenter de condiments rares (huiles d’olive, vinaigres…) et à dévorer sans autre forme de procès. On revient encore et encore pour leurs iconiques ravioles aux gambas et cèpes. D'autres opteront pour les gnocchi fondants ou encore, les conchiglioni, farce espadon-aneth et émulsion de citron. Pas besoin de vous dire que TOUT est fait maison...

IDA
117, rue de Vaugirard – 15e

Fin des articles