[EN IMAGES] Les photos incroyables de la tour Eiffel frappée par la foudre

undefined 2 mai 2024 undefined 11h59

Clémence Varène

« Parlez-moi de la pluie et non pas du beau temps / Le beau temps me dégoûte et m'fait grincer les dents ». Bon, même si on n’est pas sûr de partager l’enthousiasme sans fin de Brassens pour les jours d’orage, il faut bien reconnaître que ça permet quand même de vivre certaines situations un peu apocalyptiques, mais fascinantes, comme lorsque l'aéroport de Roissy se retrouve inondé, ou quand la tour Eiffel se retrouve touchée par la foudre.


Un spectacle impressionnant…

Alors que des vents violents se sont déchaînés dans toute l’Île-de-France, des milliers d’éclairs et d'impacts de foudre ont été recensés ce 1er mai sur tout le territoire régional (18 589 pour être précis), conférant à la soirée des airs de fin du monde. Et pour renforcer un peu plus cette sensation, quoi de mieux que la vision de la tour Eiffel, symbole absolu de la capitale – oserait-on dire de la France ? –, frappée par les éclairs ? Une image foudroyante (littéralement, donc), que les Parisiens se sont empressés d’immortaliser sur les réseaux. On remerciera notamment le photographe Kulik Bertrand, spécialisé dans ce genre de clichés, qui nous a offert sur son compte Twitter des images absolument magnifiques.


… bien loin d’être unique

Cet événement a donc enflammé la toile. Et pourtant, c’est un phénomène bien loin d’être inhabituel pour la Dame de fer. Depuis sa construction en 1889, la tour Eiffel serait touchée par la foudre en moyenne 5 fois par an, selon le site officiel du monument. Il n’est donc pas si rare que ça de voir des images comme celles d’hier tourner. En même temps, rien de bien surprenant, puisqu'avec ses plus de 300 mètres de fer tendus vers le ciel, La tour Eiffel, c’est un peu un paratonnerre géant finalement… Quoi qu’il en soit, événement unique ou simple banalité météorologique, il n’en reste pas moins que les images sont impressionnantes, et nous, on ne se lasse pas de les regarder encore et encore.