Quels alcools boire pour éviter (au mieux) la gueule de bois ?

Entre soirées avec les potes et dîner en famille, on sait déjà que les beuverie des fêtes de fin d’année s’annoncent intenses et que notre foie va une nouvelle fois en prendre un coup. Difficile d’y échapper (et a-t-on vraiment envie?), alors voici quelques astuces qui permettent de limiter les dégâts.


1. L’alcool doit être clair

La règle d’or est de choisir un alcool clair pour minimiser la gueule de bois. Alors si ces options semblent être les pires, ce sont en réalité les meilleures. J’ai nommé Vodka, Gin, et Saké. Plus un alcool est clair, moins il contient d'impuretés liées à la fermentation que notre corps a du mal à assimiler. Ces impuretés contribuent aussi à la sensation de nausée du lendemain. Une étude de Brown University en 2009 a montré que les alcools bruns contenaient plus d’impuretés que ceux qui étaient clairs. Vin rouge, bière, whisky sont donc à bannir.


2. Bien choisir son mix

Sauf si vous êtes plutôt du genre à prendre des shots, il va vous falloir un soft avec cette vodka. Les boissons sucrées ou gazeuses provoquent des ballonnements et à absorber plus vite. Ce qui veut dire que plus vous ingérer de l’alcool vite, plus les effets sont rapides, plus votre taux d’alcoolémie est élevé ainsi que votre niveau de déshydratation. Du coup, plus il y a de sucres, plus le lendemain risque d’être difficile.

3. Quels alcools éviter ?

Si l’on suit bien le point 1 : le vin rouge est pire que le vin blanc, et la bière brune est pire que la blanche.

La qualité de l’alcool joue aussi son pesant de cacahuètes. On ne vous apprend rien quand on vous dit que la piquette contribue à votre gueule de bois. Autre responsable du mal de crâne : le tannin. Et même les vins les plus chers peuvent en contenir.

4. Les bulles, à bannir

Comme avec les boissons gazeuses, le dioxyde de carbone dans le champagne aide à absorber l’alcool. Voilà pourquoi une coupe suffit souvent pour être pompette.

D’ailleurs, vous aurez le même effet si vous faites partie des gens qui aiment rajouter de l’eau gazeuse dans le vin pour tenter d’imiter le champagne (ça existe). 

Mieux vaut donc garder le champagne pour le début de soirée histoire de mettre l’ambiance.

5. L’eau, ça aide vraiment ?

Une chose est sûre : pour éviter la déshydratation mieux vaut boire 1L d’eau avant de se coucher. Mais une étude conduite au Danemark a montré que les étudiants ayant mangé ou bu de l’eau avant le dodo n’ont pas vu de grosse différence. La nausée persiste.

En revanche, le nutritionist Yoko Inoue suggère un autre remède : l’eau de coco, car elle contient du potassium et d’autres éléctrolytes nécessaires au bon rétablissement du système.

6. On dit non au Kebab !

On a tous envie de gras en lendemain de soirée, mais il faut résister. On mise tout sur les légumes et fruits contenants de la Vitamine B, C, du magnésium et du potassium. Vive la noix de coco !