JO 2024 : un risque de canicule qui fait déjà suffoquer Paris

undefined 28 mars 2024 undefined 19h00

Lucie Guerra

Le soleil éclatant dans le ciel, des perles de sueur dégoulinant sur la peau des athlètes n’ayant même pas encore commencé à performer mais ayant déjà la respiration haletante à cause de la chaleur écrasante. Si ce scénario est pour le moment fictif, il pourrait bel et bien représenter la réalité vécue par les sportifs et le public lors des Jeux Olympiques de Paris selon les constats et prévisions de Météo-France.


Une accumulation de vagues de chaleur

Depuis 2010, 22 vagues de chaleur ont frappé la France, sauf en 2014 et en 2021. Voici les observations faites par Météo-France et servant de point d’ancrage pour établir les prévisions concernant l’été 2024. Ces quatre dernières années, des pics caniculaires ont notamment été constatés sur la période allant de la fin du mois de juillet au milieu du mois d’août, soit pile au moment où se dérouleront les Jeux Olympiques qui se tiendront dans toute la capitale du 26 juillet au 11 août prochains.

« Les Jeux commenceront au moment du “pic climatologique”, le 25 juillet. C’est donc le moment de l’année où les vagues de chaleur ont le plus de chance d’être de la plus forte intensité sur la France, explique Christophe Cassou, climatologue au CNRS, au Monde. La probabilité de subir une canicule en 2024 est environ quatre à cinq fois plus grande qu’en 1924 au moment des derniers JO à Paris. »


Vers un été plus chaud qu'en 2003 ?

Si les experts de Météo-France n’obtiendront des données claires et fiables qu’environ trois semaines avant le début des compétitions, les suppositions d’une potentielle canicule avaient déjà été émises par des scientifiques en novembre 2023. Dans une étude publiée dans la revue Npj Climate and atmospheric science, ils indiquaient que la canicule de l’été 2024 pourrait être pire que celle de 2003, la plus sévère et meurtrière en France depuis 1947. Qu’en sera-t-il vraiment des températures cet été ? L’avenir nous le dira, mais une chose est certaine, vous pouvez d’ores et déjà prévoir vos tenues légères et réfléchir aux terrasses à occuper pour y déguster une boisson fraîche.

via GIPHY