Face aux multiples crises, Anne Hidalgo souhaite augmenter la taxe foncière

Montage Le Bonbon / Images Shutterstock

Ce lundi 7 novembre, la maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé, dans une lettre diffusée sur Twitter, sa décision d’augmenter la taxe foncière de 13,5 % à 20,5 %.

L’élue socialiste vient d’annoncer sa volonté de proposer, lors du prochain Conseil de Paris, d’augmenter en 2023 le taux de la taxe foncière dans la capitale de 13,5 % à 20,5 %. Anne Hidalgo avait fait la promesse lors de sa campagne pour les élections municipales de 2020 de ne pas augmenter les impôts. Elle revient aujourd’hui sur sa décision en invoquant la situation énergétique et environnementale actuelle : « Pour garder les services publics et accélérer la transformation écologique, nous n'avons d'autre choix que d'augmenter la taxe foncière ».


Une mesure qui ne concernera pas tous les propriétaires

Cette réforme s'appliquera aux propriétaires parisiensà l’exception de ceux qui s’engageront à faire la rénovation thermique de leur bien. Les titulaires d’allocations de solidarité et les personnes « rencontrant des difficultés économiques » bénéficieront d’une exonération totale.

Pour appuyer cette décision, Anne Hidalgo ajoute que la taxe foncière « est aujourd'hui à Paris la plus basse de France à 13,5 % contre 41,61 % en moyenne dans les grandes villes françaises, et elle n'a pas augmenté depuis 2011 ». Le premier adjoint, Emmanuel Grégoire, reconnaît « un effort très important » pour les propriétaires concernés en soulignant que Paris ne compte que 32 % de propriétaires pour 2,1 millions d’habitants.


Maintenir la qualité des services publics face aux crises

Anne Hidalgo, qui reconnaît revenir sur sa promesse de campagne, évoque la situation financière et énergétique actuelle « il s'est passé depuis beaucoup de choses : la crise du Covid, le crise ukrainienne, la crise énergétique, [...] des crises systémiques qui s'inscrivent dans la durée ». Cette décision « permettra de maintenir une haute qualité de nos services publics », ajoute la maire de Paris.

La Maire de Paris prévoit 1,7 milliard d’investissements pour 2023. Selon Paul Simondon, adjoint aux finances, cette augmentation devrait rapporter 586 millions d’euros de recettes en 2023 à la ville qui anticipe une augmentation « d'au moins 100 millions d'euros sur toutes les dépenses énergétiques », précise-t-il. Anne Hidalgo mentionne également la situation compliquée des communes de France qui « n'a pas été prise en compte par le gouvernement ». 

 

 

Fin des articles