L’Atelier Rouge : Matisse sous toutes les coutures à la Fondation Louis Vuitton

undefined 9 mai 2024 undefined 18h10

Clemence Varene

C’est une véritable mise en abîme que nous offre le temple de l’art moderne et contemporain à travers cette nouvelle exposition. En décortiquant L’Atelier Rouge, dans lequel l’artiste représente son propre lieu de travail, et les œuvres majeures qui y figurent, la Fondation Louis Vuitton jette un regard neuf sur Matisse, pour présenter sous un angle neuf et inédit toute l’étendue de son talent.


Une immersion exceptionnelle

Au centre de la pièce, attirant immédiatement (et compulsivement) le regard, une immense toile, quasiment intégralement recouverte de « rouge de Venise ». Une œuvre surprenante, résolument moderne, dans laquelle Matisse représente son propre atelier d’Issy-les-Moulineaux en 1911. Seuls éléments se détachant sur ce fond uniforme, 11 créations antérieures de l’artiste. Quelques sculptures, une assiette, et 7 tableaux, dont, pour la première fois, les versions originelles (et donc réelles) se retrouvent exposées dans la même salle.

En faisant dialoguer L’Atelier Rouge et toutes les compositions qui y figurent, la Fondation nous propose de redécouvrir le travail de Matisse, pour retracer son évolution artistique, mais aussi toute l’étendue de sa palette. La présence d’une assiette témoigne de son attrait pour les arts décoratifs. La Corse, le vieux moulin, plus petite des toiles exposées, nous raconte les débuts de l’artiste dans l’art abstrait. Chacune des œuvres présentées nous livre une partie de l’histoire de Matisse, de ses inspirations cézanesques à sa fascination pour le corps féminin.


Une œuvre majeure, qui n’a pas fini de révéler tous ses secrets

Plus qu’une simple dissection de L’Atelier Rouge, la Fondation Louis Vuitton nous présente cette œuvre comme un véritable tournant dans la carrière du peintre. Rejet par son mécène Sergueï Chtchoukine (dont une commande est pourtant à l’origine de sa création), puis lors de deux expositions post-impressionnistes, inspiration pour ses tableaux suivants, comme le Grand Intérieur Rouge, au nom sans équivoque, ou encore reconnaissance tardive par le MoMA, c’est une œuvre à l’histoire complète, mais aussi surprenante.

En effet, l’exposition se termine sur une vidéo dans laquelle 4 experts de la toile nous en livre une partie des secrets. Notamment son processus de création bien particulier. En effet, si Matisse a tout d’abord peint une version “classique” de son atelier, il faudra attendre plusieurs mois avant qu’il ne se décide à recouvrir l’intégralité des surfaces, meubles compris, de ce rouge si singulier. Une volonté de renouveau, qu’il n’était pas certain de comprendre lui-même, comme en témoignent de nombreuses lettres de l’artiste.

Une exposition unique donc, qui retrace de manière extrêmement condensée tout le panel de création de Matisse, la puissance de ses œuvres, et leur caractère moderne et intemporel, qui continue aujourd’hui d’inspirer et de faire parler. Un événement à ne pas louper, dans le cadre somptueux et impressionnant de la Fondation Louis Vuitton.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par PierreE (@pierremm.paris)

Matisse, L’Atelier Rouge
Fondation Louis Vuitton
8, avenue du Mahatma Gandhi – 16e
Du 4 mai au 9 septembre 2024
Plus d’infos