Iris van Herpen habille le MAD pour une expo absolument fascinante

undefined 8 décembre 2023 undefined 19h03

Clemence Varene

Jusqu’au 28 avril, rendez-vous au MAD pour découvrir l’univers singulier d’Iris van Herpen, véritable biologiste de la mode. Des créations aussi fantastiques que sublimes qui semblent parfois défier les lois de la gravité.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par MAD PARIS (@madparis)


Une plongée en plein rêve

C’est presque plus un cabinet de curiosités qu’une exposition dans un musée. Au fil des salles, on découvre la fascination absolue de la créatrice pour le monde du vivant. Que ce soit l’eau, le microcosme, les champignons, ou le système neurologique, tout est passé au microscope par cette artiste de génie pour coudre (ou imprimer en 3D) des vêtements toujours plus impressionnants.

Mais attention, bien loin d’un cours de SVT, c’est plutôt un rêve éveillé qui vous attend. Les matériaux singuliers se succèdent, les couleurs pastels se mêlent aux dorures et plastiques transparents. Les robes, mises en dialogue avec des œuvres d’artistes contemporains, sont vaporeuses, légères, oniriques. Et même si on ne se voit pas les porter pour aller au travail, on se dit que ça ferait clairement son petit effet à une soirée de Nouvel An.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Emma Philippe (@phlppemma)


Une figure incontournable

L’exposition est une véritable ode au travail d’Iris van Herpen, et nous permet de comprendre un peu mieux le processus et les inspirations de cette créatrice qui nous entraîne jusque dans un monde cosmique et psychédélique. Maquettes, dessins et projets nous permettent de glisser un orteil dans les chaussures de cette femme remarquable qui a habillé les plus grands.

Car oui, Iris van Herpen a tout de même sublimé grâce à ses créations Beyoncé, Cara Delevingne, Natalie Portman, Winnie Harlow, Jennifer Lopez ou encore Lady Gaga. Concernant cette dernière, on n’est vraiment pas surpris tant leurs univers esthétiques semblent proches et compatibles. Bref, on ne vous fait pas un dessin, c’est une incontournable des tapis rouges, et en sortant de l’exposition, on n’a plus aucun doute sur les raisons de son succès.

Iris van Herpen. Sculpting the senses
Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli – 1er
Jusqu'au 28 avril 2024
Plus d'infos