Près de Paris, cette immense usine désaffectée cache de vrais trésors street-art

  • Maria Sumalla
  • Pop Culture
  • Publié le 15 Septembre 2022 à 16h04
@danmodeste

Un musée clandestin à deux pas de Paris ? C’est à La Courneuve que ça se passe, dans cette ancienne usine Babcock. La bonne nouvelle ? Elle ouvre ses portes au grand public pour les Journées Européennes du Patrimoine. 

On ne se lasse jamais de découvrir tous les trésors cachés du Grand Paris. Et il faut bien le dire, en matière de street-art, on a de quoi se mettre sous la dent. Envie d’une nouvelle pépite ? Ce petit bijou caché de La Courneuve va vous en mettre plein les yeux.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par W.L.V. (@w.l.v)

Comme un musée clandestin, l’ancienne usine Babcock nous offre une multitude de fresques réparties sur 3 hectares. Une friche, comme on les aime, remplie d'œuvres plus impressionnantes les unes que les autres. L’usine ayant fermé en 2012, elle est maintenant fermée au public.

Pas de panique, si vous n’êtes pas un adepte d’urbex, vous aurez tout de même bientôt l’occasion d’y mettre les pieds en toute légalité. Les 17 et 18 septembre, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, l’ancienne usine ouvre ses portes. C’est le moment d’en profiter, puisque le bâtiment sera bientôt détruit dans le cadre du projet urbain "La Fabrique des Cultures". Go !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par W.L.V. (@w.l.v)

Ancienne usine Babcock
80, rue Emile Zola — La Courneuve (93)

Fin des articles