Travailler seulement 9h par semaine stopperait le réchauffement climatique

undefined 23 décembre 2020 undefined 16h45

Morgane Espagnet

Alors que la France est un de pays les plus touchés par le stress au travail, une étude vient de prouver que bosser moins réduirait efficacement le réchauffement climatique.

D’après une étude réalisée par Autonomy, nous devrions réduire drastiquement notre temps de travail pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique. Car, en restant chez soi, on passerait moins de temps en voiture pour les déplacements quotidiens, on consommerait moins de biens et de plastique, et surtout, on enverrait beaucoup moins de mails (un petit geste beaucoup plus polluant que le trafic aérien). Grosso-modo, on utiliserait moins de ressources.

En travaillant 9h par semaine, on pourrait donc maintenir le pays sous le seuil critique de 2°C du réchauffement climatique. « Devenir une société verte et durable nécessitera un certain nombre de stratégies, dont la mise en place d’une semaine de travail plus courte », explique Will Stronge, directeur d’Autonomy. Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire…