Un chauffeur Uber suspecté d’agressions en série à Paris

undefined 21 octobre 2022 undefined 13h31

Maria Sumalla

Alors que les témoignages d’agression dans les Uber ou Heetch se multiplient, celui-ci a trouvé un écho chez beaucoup de passagères. Une jeune femme de 24 ans y explique avoir quitté le véhicule en pleine course, réalisant qu’elle était victime d’une tentative d’enlèvement.


Un témoignage qui devient viral

C’est sa belle-sœur, Nina, qui a relayé l’histoire sur son Instagram aux quelques milliers de followers. Elle explique que le chauffeur a pris une autre direction que celle prévue et a annulé la course. Quand la jeune femme l’a interpellé, il a rétorqué « ça va bien se passer » tout en mettant une « musique romantique ». Elle s’est alors enfuie du véhicule, profitant d’un moment où le chauffeur roulait à faible vitesse.

Quand Nina publie ce témoignage, elle l'accompagne du nom et d’une photo du chauffeur. Elle explique avoir reçu près d’une centaine de messages de personnes ayant vécu une situation similaire, dont une dizaine avec le même chauffeur. Allant de comportements étranges à la véritable agression sexuelle, tous les faits ont été signalés auprès d'Uber et Heetch. Ces jeunes femmes, toutes victimes du même chauffeur, ne comprennent pas qu’il soit encore en activité.

Après signalement de l’incident le 12 octobre dernier, Uber a répondu que la course ne serait pas facturée et que la jeune femme ne sera plus mise en relation avec le chauffeur en question. Elle porte finalement plainte le dimanche 16 octobre, au commissariat d’Ivry-sur-Seine. Le parquet de Créteil a déclaré ce mercredi que la procédure était classée sans suite. L’entreprise, elle, reste muette.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Nina Scaly (@ninascaly)