Les JO pourraient bien causer l’effondrement des balcons d'appart' parisiens

undefined 14 février 2024 undefined 13h24

Clemence Varene

Vous ne le savez peut-être pas, mais les balcons sont, en moyenne, au cœur d’un accident par mois. La raison de ces mésaventures ? Un mauvais entretien, des fissures, des excès de poids… Et malheureusement, la cérémonie d’ouverture des JO pourrait bien engendrer une véritable vague de cataclysmes.


Des places aux premières loges

Si vous êtes de sacrés petits veinards qui ont la chance d’avoir un appart' avec vue sur la Seine, vous avez sans doute déjà prévu d’inviter tous vos potes à venir regarder la cérémonie d’ouverture des JO depuis votre petit chez-vous. On vous imagine déjà, jeunes, fougueux, à vous agglutiner à 27 sur le mini balcon, sautant de joie à la vue des athlètes. Mais attention, prenez garde, un accident de balcon est vite arrivé.

En effet, « C’est clairement un scénario qui risque d’arriver. Et il faut absolument s’assurer que les balcons puissent supporter le poids et surtout que les garde-corps soient parfaitement scellés pour éviter tout incident », explique Olivier Princivalle, président de la Fédération nationale de l’immobilier Grand Paris.


Une expertise s’impose

Mais alors, faut-il inspecter un à un tous les balcons des quais de Seine avant le grand jour ? C’est en tout cas ce que préconisent de nouveaux syndicats, qui ont pour intention d’envoyer des courriers à tous leurs résidents pour leur signaler qu’un petit check-up s’impose.

Les structures des vieux immeubles haussmanniens, qui ont plus de 150 ans, ne sont pas faites pour accueillir autant de monde. C’est 2, allez 3 personnes max. Et même si la zone concernée le long de la Seine ne s’étend que sur 6 km, ça représente tout de même plus de 30 000 logements à inspecter. Il y a du boulot pour tout contrôler avant juillet…