Les lieux à voir (seulement) l'été, quand Paris est déserté

© Instagram / beatricebrasil

Il y a des lieux où l’on imagine même pas mettre un pied en temps normal. Mais quand les Parisiens décident d’envahir d’autres contrées, la capitale devient (presque, faut pas exagérer) le paradis sur Terre : moins de monde donc plus de place pour nous dans les spots où on ne peut/veut jamais aller. Et voici notre petite sélection (ou peut-être qu’on te met sur une mauvaise piste pour être vraiment tranquilles dans nos pépites…).


De l’autre côté de la Butte

Pour y vivre toute l’année, je peux vous dire que Montmartre est un sacré repère de touristes, et on les comprend, le quartier surplombe les autres. Pour éviter la horde de visiteurs, il faut grimper un peu et aller à flanc de colline se balader du côté des rue Caulaincourt, Lepic côté ouest et même, soyons fous, l’avenue Junot. De rien.


Les erzats de Paris-Plages

Ok Paris-Plages c'est sympa, mais qu'on se l'avoue, les gosses et les milliers de touristes qui déboulent à midi c'est un poil relou. Heureusement, on a trouvé deux petites alternatives assez sympas pour bronzer tranquillement sans devoir affronter la foule des quais de Seine. On t'emmène ? Fort du succès de Paris-Plages, les mairies d'arrondissement ont elles aussi décidé de lancer leurs propres versions de plages dans la ville. Aux extrémités de Paris, deux stades ont pris des allures de station balnéaire le temps de l'été. 

Baraque à frites #Paris #elisabethplage

Une publication partagée par AB En & Son (@_ammit_) le

Liste des Paris-Plages ailleurs ici


Les Buttes-Chaumont

D’avril à juin, impossible ne serait-ce qu’imaginer mettre un pied aux Buttes dès qu’il y a un rayon de soleil. Mais une fois les vacances arrivées, ceux qui restent ont tout le loisir de profiter de l’herbe fraîche, de la vue et des nombreux spots coolos de ce parc centenaire. Bonus : comme cinq autres jardins parisiens, il est ouvert 24h/24 tout l’été…

Liste des jardins ouverts non-stop


Les p'tits musées...

Par définition, les petits musées sont bien plus relax en termes de foule que leurs illustres grands frères que le monde nous envie. Ils le sont d'autant plus en été, quand les touristes ne les connaissent pas et que les Parisiens ne sont pas là. Si on ajoute en plus des petites terrasses et jardins où flâner à l'ombre d'un arbre, (presque) pas besoin d'aller en vacances en fait. Presque.

ÐÂÂÂÂÂÂÂÂÂœилÑ‹й двоÑ€ик дома - музея БалÑÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒзака. ÐÂÂÂÂÂÂÂÂÂœестная молодежÑÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒ с удоволÑÂÂÂÂÂÂÂÂŒствием собиÑ€ается здесÑÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒ на обед #паÑ€иж #пикник #gostimvparije #parisjetaime

Une publication partagée par Юлия, ÐÂÂÂÂÂÂÂÂÂ’аша ПаÑ€ижская Подружка🗼 (@gostimvparije) le

Nos petits musées préférés


... et les plus grands

Pour des raisons évidentes, on vous déconseille le Louvre, Orsay ou encore le Grand Palais, même en période estivale. Ben oui, les touristes aussi ont le droit d'admirer La Joconde ou L'Orgine du Monde ! En revanche, moins prisés par les visiteurs, on peut essayer de se faufiler ET même de flâner (oui !) au Petit Palais, au Musée du Quai Branly, à la Gaîté lyrique voire même au musée Galliera et celui du Palais de Tokyo juste à côté. Qui ne tente rien n'a rien non ?


Un grand plongeon en petit comité

Inutile de penser ne serait-ce qu'à mettre un doigt de pied dans les piscines de Paris en période de fortes chaleurs. Mais, si on soustrait le nombre de vacanciers, y'a peut-être moyen... Et ça tombe bien ! La maire de Paris, Anne Hidalgo, a tenu sa promesse. Cet été, les Parisiens en chaleur pourront se baigner dans le bassin de la Villette. Dès le 15 juillet, trois bassins seront installés et la baignade sera gratuite ! Plouf.

Plus d'infos