Voici les 5 pires arrondissements de Paris pour faire du vélo

undefined 29 février 2024 undefined 18h01

Clemence Varene

Même si le vélo est l’avenir des déplacements dans la capitale, et qu’à la surprise générale, Paris a récemment été élue meilleure ville de France pour faire du vélo, on trouve quand même que certains coins laissent encore à désirer. Et avec l’apparition des taxis-vélo très dernièrement, il serait pourtant temps que certains arrondissements mettent les bouchées doubles.


Le 15e

C’est bien simple, le 15e est sûrement le pire arrondissement pour faire du vélo. Et pour cause : les habitants, là-bas, ne jurent que par la voiture, détestent purement et simplement tout ce qui ressemble à un vélo, et n’en ont donc pas grand-chose à faire de manquer de vous écraser à chaque virage. Tout cycliste qui se respecte (et qui tient donc un minimum à la vie) s’abstiendra d’y circuler. Seul avantage qui découle de ce désert vélo-istique : les stations Vélib' sont pleines. En permanence. Et si c’est une question de vie ou de mort, mais uniquement dans ce cas-là, ça peut toujours servir.


Le 18e

Qu’on se le dise, le Nord-Ouest de Paris, c’est pour les sportifs. 9 des 10 rues les plus pentues de la capitale s’y trouvent, dont 4 dans le 18e. Donc, pour faire du vélo dans le coin, il faut tout de même avoir de sacrés poumons. Surtout quand on vous met des escaliers tous les 3 coins de rue et qu’il faut descendre de son bolide. On vous passera en plus les stations Vélib' (trop) souvent vides, les rues pavées dans tous les sens et le manque cruel de pistes cyclables. Ajoutez tous ces éléments les uns aux autres et, clairement, ça ne vend pas du rêve.


Le 10e

Si, sur le papier, le 10e n’est pas le pire arrondissement pour le vélo, il mérite amplement sa place dans ce classement pour trois raisons. 1) Le carrefour Jaurès-Stalingrad. À la limite avec le 19e, cette intersection, c’est un parcours du combattant. Il fait noir, les pistes cyclables se croisent dans tous les sens, bref, l’enfer. 2) Le triangle des Bermudes des Vélib'. D’après une étude sans appel du Parisien, les trois spots les plus vides de Paris se trouvent tous au sud du 10e, dans un tout petit rayon. 3) Le boulevard Magenta et ses pistes cyclables sur le trottoir. Voilà. On n’a pas besoin d’en dire plus.


Le 8e

Le pire, dans cet arrondissement, ce sont incontestablement les rues pavées, véritable cauchemar des amoureux du vélo. Les voies en sont recouvertes, sur des mètres et des mètres, et nous, on souffre. Ça fait mal aux mains, ça fait mal aux fesses, ça fait mal à la tête. Et alors, quand on combine ces atroces petites choses à la traversée des Champs-Élysée, il n’y a plus rien à sauver pour tenter de garder une image positive du 8e. Et puis n’oublions pas que la place de la Concorde fait également partie des endroits les plus dangereux à vélo


Le 13e

Le 13e, c’est un peu un condensé allégé de tout ce qu’on vient de dire. Les rues sont (un peu) pentues, il y a (un peu) de pavés, les automobilistes n’en ont (un peu) rien à cirer des cyclistes, et en plus de ça, c'est (un peu) la galère niveau Vélib'. Du coup rien d’alarmant dans les faits, sauf qu’un peu, plus un peu, plus un peu, eh bien à la fin, ça fait beaucoup trop. Alors, on vous pose la question : qui n’a jamais sué comme un bœuf boulevard Vincent-Auriol, risqué sa vie place d’Italie, ou fait demi-tour 15 fois à cause des travaux au jardin des Plantes ?