21 reptiles vivants retrouvés dans les chaussettes d’un voyageur SNCF

undefined 19 février 2024 undefined 13h13

Clemence Varene

Une scène absurde, et pourtant bien plus commune qu’on ne le croit. Un homme responsable de trafic d’animaux rares a été interpellé ce week-end à Gare de l’Est, alors qu’il transportait 21 iguanes et autres lézards protégés, mais également une grosse somme d’argent en liquide.


Un trafic hors norme

Lors d’un simple contrôle de routine, les policiers ont retrouvé des lézards cornus et des iguanes des Fidji dans les bagages de l’individu. Ces deux espèces, qui étaient stockées à l'intérieur des chaussettes de l’homme, sont toutes les deux menacées d’extinction, et donc la cible de beaucoup de trafiquants pour leur valeur importante sur le marché noir.

Heureusement, cette fois-ci, les petites bêtes protégées par la Convention de Washington ont échappé au pire, et ont été placées dans un centre animalier spécialisé, adapté à leurs besoins. L’homme, quant à lui, a été remis à la police judiciaire de Paris. Il encourt une peine de 3 ans de prison, et une amende pouvant aller jusqu’à deux fois la valeur des animaux retrouvés.

via GIPHY

Rappelons tout de même que le trafic d’animaux génère chaque année entre 8 et 20 millions d’euros de bénéfices. En 2023, ce sont plus de 52.506 spécimens protégés qui ont été retrouvés, dont près de 400 animaux vivants. Et ce véritable fléau est aujourd’hui le 4e trafic le plus rentable au monde, après la drogue, la traite d'humains et les armes.