Les bureaux de tabac pourront bientôt vendre des munitions de chasse

undefined 27 novembre 2023 undefined 13h14

Clemence Varene

Après les cartouches de cigarettes, les cartouches de balles. Déjà que, depuis quelques années, les tabacs cherchaient par tous les moyens à diversifier leur activité, en devenant snacks, points relais, ou vendeurs de journaux, ils viennent de passer un cap, et on n’est pas sûr de trouver que ce soit une bonne chose. En effet, dès le 1er janvier, en même temps qu'une nouvelle hausse des prix du tabac, certains buralistes pourront vendre des munitions de chasse. Ça annonce une belle année en perspective. 


Pour le plus grand bonheur des chasseurs

Ça paraît complètement absurde. Pourtant, d’ici quelques mois, les détenteurs d’un permis de chasse pourront se rendre au tabac pour acheter leur petit paquet de cigarettes, et en ressortir avec une boîte de munitions sous le bras. Une décision qui les réjouit, puisque depuis quelques temps, beaucoup se plaignaient de la fermeture des armureries, les obligeant parfois à faire plusieurs centaines de kilomètres pour trouver leur bonheur. Dur, dur la vie de chasseur.

Ils pourront donc se procurer en toute détente des munitions de catégorie C (les plus utilisées pour la chasse) et D (en vente libre pour les personnes majeures). Malheureusement pour eux, les cartouches seront tout de même plus chères que dans les armureries classiques, parce que bon, quand même, il faut pas exagérer non plus et (trop) leur simplifier la tâche.


Et la sécurité ?

Alors heureusement, cette vente sera un minimum contrôlée, puisqu’une formation de deux jours suivie d’un examen, et une autorisation préfectorale seront nécessaires avant que les buralistes ne puissent recevoir leur attestation. Et ils seront bien évidemment tenus de conserver les munitions dans un endroit non accessible au public, et d’effectuer des contrôles (notamment licences de tir et/ou permis de chasse), avant de les fournir.

Mais quand on sait qu’encore 2 tabacs sur 3 vendent des cigarettes à des mineurs, et qu’en plus de cela ils font partie des commerces les plus vandalisés et cambriolés, on se dit que, quand même, ce n’est peut-être pas une si bonne idée que ça d’encourager et de faciliter un peu plus la pratique de la chasse, responsable de nombreux accidents mortels, rappelons-le…