Ce qui nous manque le plus quand on quitte Bordeaux

Cyril Cosson

« Un seul être vous manque et tout est dépeuplé… » C’est un peu ce que les bordelais ressentent lorsqu’ils quittent la ville pour des vacances, des études ou de nouvelles opportunités professionnelles. Car Bordeaux ce n’est pas qu’une ville où l’on a élu domicile. Comme on s’attache à une personne, on s’attache aussi à un cadre de vie, une architecture, des commerces, des habitudes. Et vous, qu’est-ce qui vous manquerait si vous quittiez Bordeaux ?

 

  1. Les quais de la Garonne

Ils sont accueillants, réconfortants, enivrants, apaisants… Au lever du jour, à midi, à minuit ou toute la nuit. A pied, en vélo, en vespa, en skate ou à rollers. Les quais de la Garonne c’est notre repère. Et il existe mille façons de les découvrir et de les redécouvrir. D’ailleurs, jusqu’au 30 août, tu peux expérimenter les quais avec un peu plus de hauteur. Rendez-vous sur le dernier rooftop qui a pointé le bout de son nez tout en haut du Hangar 14. Toutes les infos par ici.

  1. Le vin

A Bordeaux, le vin coule à flot. Et c’est le remède à tous les maux. Un petit coup de déprime ? Du vin. Des envies de meurtre ? Du vin. D’humeur à célébrer une bonne nouvelle ? Du vin. Des retrouvailles à l’improviste ? Du vin. Si toi aussi tu es un adepte de la boisson de Bacchus alors on t’invite à découvrir le top des bars à vin de Bordeaux. 

  1. La pluie

Etonnant non ? Et pourtant, les habitants sont attachés aux averses à répétition. Après 1 mois de canicule lors d’un séjour à Marseille, c’est presque certain qu’un bordelais se surprendra à rêver d’une grêle fracassante… et se dépêchera de faire ses valises pour retourner au pays.

Voir cette publication sur Instagram

R.A.I.N.Y. D.A.Y. ? #bordeaux #bordeauxmaville #pluie #bordeauxsouslapluie #vivementlesoleil

Une publication partagée par Magali (@bluebicyclette) le

  1. L’océan ou le Bassin à 45 min

C’est un luxe que tout le monde ne peut pas s’offrir. Avouez que c’est plutôt appréciable de se réveiller un dimanche matin, ouvrir ses volets, admirer le soleil qui brille et avoir une envie soudaine de baignade tout en sachant qu’en moins d’une heure, notre souhait sera exaucé. Pour les nouveaux arrivants, rappel du top des plages d’Aquitaine.

  1. La rue Sainte-Catherine

Toute grande ville possède SA rue commerçante. Celle qui est envahie de passants dès 7h le matin, celle qui regroupe tous les plus grands magasins, celle qui est interminable. La rue Sainte-Catherine est un véritable contraste en elle-même. On part de la Victoire avec une fréquentation plutôt étudiante et populaire pour remonter jusqu’au Grand Théâtre, point de rendez-vous stratégique des enseignes de luxe. De quoi plaire à tout le monde non ?

  1. L’atmosphère légère

Difficile de la décrire si on n’en a pas fait l’expérience. A Bordeaux, il y a comme un air de vacances 365 jours par an. La population est agréable, l’ambiance sereine et les rues accueillantes. Ce n’est pas pour rien que Bordeaux a été élue 7epetite ville du monde où il fait bon vivre

  1. Le tram

Le tram bordelais… un de nos plus fidèles amis. Celui qui tente de nous faire arriver à l’heure au travail, et celui qui nous ramène à la maison après un afterwork bien arrosé. Si discret qu’on le remarque à peine parmi les passants et les voitures. Moderne, confortable, pratique… Il a finalement beaucoup manqué pendant le confinement. Ici un article qui fera sourire bon nombre d’entre vous… 

  1. Les marchés

Capucins, Chartrons, Bacalan, Grands Hommes ça vous parle ? Aussi emblématiques que dynamiques, ces quatre marchés couverts sont de véritables institutions connues de tous, locaux et touristes confondus. On y trouve le top du top des produits locaux, les meilleurs sourires et une bonne humeur inconditionnelle.

  1. Le sempiternel « gavé »

« C’est gavé bon », « il y a gavé de monde ce soir » on en trouve à toutes les sauces. Depuis quelques années, le mot « gavé » a fait son apparition dans le dictionnaire bordelais et on l’entend davantage qu’un « merci » ou un « bonjour ». Dur dur d’abandonner ce tic de langage quand on déménage. Et ce qui fait le plus mal, ce sont les regards dédaigneux de nos amis originaires d’autres villes lorsqu’un « gavé » nous échappe. Et ça, "ça daille" ... Le top des expressions bordelaises sont réunies par ici.

  1. L’architecture

Echoppe, pierres blondes, bâtiments bas, monuments classés… La belle endormie est un régal pour les yeux. Les touristes sont souvent étonnés par la clarté qui inonde la ville et les parisiens s’arrachent les derniers biens immobiliers sortis sur le marché. On vous met au défi de trouver plus belle ville en France.

Fin des articles