11 expressions que seuls les toulousains peuvent comprendre

  • Marie
  • Insolite
  • 19/07/2016

Té toi là ! T’es de Toulouse ou pas ? Non hein, du coup tu ne comprends pas toujours quand on tchatche par ici ! Pour ta gouverne, sache que la langue d’oc est  reconnue comme « patrimoine de la nation » par la Constitution Française depuis 2008. Et ouais, ça en jette ! Pour la peine, on t’a fait un petit lexique des expressions de notre belle région.

Boudu (con)

Sens : “Bon Dieu !” (con). C’est un juron que l’on dit souvent par surprise ou quand on est agacé. Le “con” marque surtout la ponctuation. Oui, on n’est pas hyper poli dans le coin.
Emploi : “Non mais tu savais toi que Félix a trompé Marie-José avec la coiffeuse d’à côté ?” “Boudu non, je ne savais pas putain”
Risque : que l’on vous prenne pour quelqu’un de très mal poli mais qu’en même temps on vous demande d’utiliser souvent le mot “boudu” parce que c’est “typique”.

A m’en donné

Sens : ça veut juste dire “A un moment donné” sauf qu’en fait, on le prononce tellement vite que ça fait “A m’en donné”.
Emploi : “A m’en donné, s’il dit n’importe quoi, on peut rien pour lui”
Risque : que des non toulousains se demandent pourquoi tu veux qu’ils te donnent quelque chose.

Chocolatine

Sens : Chocolatine. Mais dans d’autres régions ils disent “pain au chocolat”. Mais bon, chez nous, un “pain au chocolat” c’est un morceau de pain coupé en 2 avec quelques carrés de chocolat placés au milieu.
Emploi : “Bonjour, je voudrais une chocolatine s’il vous plaît”
Risque : qu’un irréductible amateur de “pain au chocolat” vous reprenne.

chocolatine : expression régionale toulouse

Ça pègue

Sens : ça colle.
Emploi : « J’ai posé la main sur la table, ça pègue, t’as fait couler de la confiture dessus ? »
Risque : que votre interlocuteur multiplie les mauvaises interprétations.

Une poche

Sens : c’est un sac en papier, plastique ou autre matière. Dans d’autres régions, on parle de pochon mais chez nous, on dit “poche”.
Emploi : “Vous avez une poche pour ranger les courses s’il vous plaît ?”
Risque : que l’interlocuteur en face se demande comment vous allez ranger vos courses dans les poches de votre manteau/veste/pantalon.

Une malle

Sens : c’est un synonyme du mot “coffre”. Celui de la voiture en fait.
Emploi : “J’ai mis la valise dans la malle, on peut partir en vacances”
Risque : que l’on vous demande pourquoi vous avez rangé la valise dans une malle chez vous et non dans le coffre de la voiture.

Rouméguer

Sens : râler
Emploi : “Bon, t’as bientôt fini de rouméguer là ! Ton problème ne se résoudra pas de cette manière”
Risque : que l’on te demande la signification et que ça te fasse rouméguer de plus belle !

rouméguer

C’est le pompon sur la garonne

Sens : C’est la cerise sur le gateau !
Emploi : “Et là, tu vois, il me dit “c’est pas toi, c’est moi”. C’est le pompon sur la Garonne !”
Risque : que ton interlocuteur passe des heures à chercher ce fichu pompon sur la Garonne. Mais bon, l’expression prête à sourire alors abuses-en !

Aller péter

Sens : aller quelque part, relativement loin, et ça vous enquiquine.
Emploi : “Le facteur a dit que j’étais absent ce matin alors que non. Maintenant je dois aller péter à la poste”
Risque : que l’on vous prenne pour quelqu’un de mal poli qui ne peut s’empêcher de retenir ses flatulences.

Un pec / une pègue

Sens : Idiot(e) du village
Emploi : “Té ! Regarde moi cette pègue là !”
Risque : que l’on se demande pourquoi vous trouvez que la dame en face colle. Elle ne mange pas de confiture pourtant. (Tu suis ?)

Ratche/ratchou

Sens : radin
Emploi : “Non mais quel ratche lui ! Il n’apporte jamais rien quand on fait une soirée mais par contre c’est le premier à se servir”
Risque : que l’on se demande de quelle maladie grave est atteinte la personne dont vous parlez.

Tu en veux plus ? Direction notre article : les expressions toulousaines #2

Cover © chroniquesduvastemonde.com