Ces stations de métro ont changé de nom pour le 1er avril

undefined 2 avril 2024 undefined 14h18

Maria Sumalla

Un rooftop sur le toit de Paris La Défense Arena, un nuit au sommet de la tour Eiffel… Beaucoup ont joué la carte de l’humour pour ce fameux 1er avril, et la RATP a évidemment joué le jeu aussi. Pour son poisson d’avril, la Régie autonome des transports parisiens a transformé les noms de certaines de ses stations de métro pour mettre à l’honneur (sans surprise) les Jeux Olympiques 2024


Lutte Chaumont, Surférino, Escrimée…

Quelques mois avant la cérémonie d’ouverture, les JO envahissent les métros parisiens. Durant toute la journée du 1er avril, une quinzaine de stations se sont muées en pratiques sportives : Sèvres-Babylone s’est muni de raquettes pour devenir “Sèvres-Badminton”, Nation a pris l’eau et s’est transformée en “Natation”, Trocadéro a pris les pagaies et est devenu “Trocanoë”, Bercy à pris la route vers “Bercyclisme”... Les Jeux paralympiques aussi auront été mis à l’honneur avec Avron devenue “Aviron / Para Aviron” ou encore Pigalle transformé en “Pigoalball”. Bref, on a un tas de petits rigolos à la RATP. 


Les Francilien·ne·s pas convaincu·e·s 

La RATP n’est d’ailleurs pas à son premier canular dans les stations de métros. On se rappelle notamment du “Apéro” qui a remplacé “Opéra” au dernier 1er avril, ou encore le “Bercy les bleus” qui célébrait la victoire de la France à la Coupe du Monde de football 2018 à la station Bercy. Une touche d’humour qui semble ne pas toucher particulièrement les usager·e·s du métro parisien, qui préfèrent largement que l’on mette toute cette énergie et cet argent sur la réhabilitation des lignes en déclin. Après tout, avoir des métros à l’heure, c’est peut-être mieux…