Sexe 2.0 : Comment la technologie transforme notre manière de faire l'amour

Les hommes et les femmes ont toujours fait l'amour. 

De fait, nous ne serions pas là sans le phénomène de reproduction, qui passe forcément par un rapport sexuel, n'est-ce pas ? Cependant, les pratiques érotiques n'ont cessé d'évoluer au fil des années. Ainsi, si nous nous intéressons à différentes périodes de l'Histoire, nous observerons des habitudes différentes en termes de rapports sexuels. 

En accord avec cette évolution constante, c'est aujourd'hui la technologie qui est venue bouleverser nos pratiques au lit. Mais à quoi ressemble(ra) l'ère sexuelle 2.0 ? 

 


La data, omniprésente dans nos vies amoureuses

Applis de rencontre, recensement de likes sur les réseaux sociaux et historique internet... Difficile de ne pas laisser de trace de sa vie sentimentale quand on vit dans une société qui dépend du digital. Certaines entreprises sont même allées plus loin, et encouragent le suivi de nos données sexuelles. Ainsi l'année dernière Apple a lancé son appli Santé, qui comprend plusieurs fonctionnalités dont celle qui permet de suivre sa "santé reproductive". 

Ainsi les utilisateurs peuvent suivre leur température corporelle, la qualité de leur glaire cervicale, l'activité de leurs menstruations, etc. L'application permet également, comme avec le site Bedpost, d'enregistrer ses rapports sexuels pour avoir une vision globale de son activité au lit.  


L'intelligence artificielle fait son petit bout de chemin

Bien évidemment, une fois que les sites commencent à avoir des données sur les utilisateurs, cela leur permet de personnaliser leurs services. Meetic a décidé de lancer un chatbot qui se sert des informations recueillies via des conversations et sur les profils pour proposer aux clients le meilleur partenaire disponible, grâce à un algorithme

Chez Tinder aussi on a décidé d'aller plus loin avec l'intelligence artificielle. Depuis décembre 2017, l'application propose désormais la fonction "Superlikeable".

Le concept est simple. Comme un(e) ami(e) à qui vous racontez vos histoires sentimentales, l'application a fini par se faire une idée des personnes que vous trouvez attirantes. En gros, avant même que vous commenciez à swiper, Tinder a une très bonne idée de ceux et celles pour qui vous allez craquer. Et tout ça grâce à l'intelligence artificielle. 


Pourra-t-on un jour se mettre en couple avec un robot ? 

Voilà le genre de question que l'on se pose lorsque l'on mélange l'intelligence artificielle avec la robotique. Si les machines à vocation sexuelle ne sont pas encore entrées dans les mœurs de la société, elles sont bien une réalité. 

Il suffit de chercher en ligne pour se rendre compte qu'il y a de plus en plus d'entreprises qui en vendent. Attention, il ne s'agit pas là de poupées sexy.

La particularité de ces robots, c'est qu'au-delà de pouvoir accomplir des actes sexuels, ils sont capables de nous parler, de converser. De quoi remplacer nos compagnons actuels ? Certains scientifiques estiment que ce n'est pas impossible que cela arrive dans un futur lointain, peut-être pas si lointain... 


La VR a sauvé la pornographie d'un déclin inévitable 

Cela faisait plusieurs années qu'on annonçait que la 3D allait dominer le marché de la pornographie. C'était sans compter sur l'absence d'écrans capables de projeter un film en trois dimensions chez les consommateurs. Aujourd'hui encore, seuls quelques téléviseurs peuvent diffuser de la 3D, et peu d'individus regardent de la pornographie sur leur poste de TV, privilégiant leur téléphone portable comme le montrent les dernières statistiques du site PornHub. 

Ces derniers temps cependant, tout a changé. Avec l'arrivée des casques VR, qui commencent à être de plus en plus populaires chez les consommateurs, l'industrie du X qui avait misé sur la 3D peut désormais se lancer dans la VR. Et c'est assez incroyable de découvrir ce qu'il est possible de faire avec un simple casque de réalité virtuelle. 

Les entreprises CamSoda, Oculus et OhRoma se sont réunies pour proposer un véritable masque VR, qui permet de sentir celui ou celle que l'on voit à l'écran.

Quand on connaît la force que peuvent avoir les odeurs sur la mémoire et les émotions, nul doute que cette invention pourrait révolutionner notre manière de consommer la pornographie... Un peu comme l'arrivée d'Internet a rendu certains magazines obsolètes. 


Les hologrammes sont là pour combler la solitude de certains

Si vous recherchez davantage les sentiments que le sexe mais que vous ne voulez pas d'une relation, vous n'êtes pas si différent de ces hommes qui ont trouvé du réconfort auprès de Azuma Hikari, un hologramme japonais.

Azuma est là pour vous parler, vous encourager, et vous procurer de manière générale des ondes positives. Immatérielle, elle est incapable de réaliser des actes sexuels, mais cela ne veut pas dire que ceux qui l'utilisent ne se sont jamais fait des idées...


Les objects connectés, la technologie la plus humaine ? 

On évoque essentiellement ici les sextoys. Déjà bien connus du grand public, ils subissent de plus en plus une évolution qui devrait plaire aux couples, et surtout à ceux qui tentent la relation longue distance. Avec les sextoys LovePalz ou Nora et Max, chacun des partenaires a un jouet qui enregistre ses mouvements, et les retranscrit à l'autre. Le petit plus ? Vous pouvez enregistrer les moments que vous avez préférés, pour les rejouer quand vous êtes seul et que votre moitié n'est pas disponible.

Dans un style moins élaboré, il existe également des sextoys qui peuvent être activés via un smartphone, avec des intensités qui varient. Durex s'est même essayé à créer des sous-vêtements connectés, qui agiraient sur des zones érogènes chez l'homme et la femme une fois activés. 

Enfin, pour finir sur une note plus mignonne, une entreprise a développé des bracelets connectés qui ne servent qu'à indiquer à votre moitié que vous pensez à elle. Ainsi il suffit de tapoter sur son bracelet deux fois pour que l'autre, où qu'il soit, sente la pression de vos doigts sur son poignet. Cool, non ? 

Même si cela donne l'impression d'être au beau milieu d'un épisode de Black Mirror par moments, il faut accepter que tout autour de nous des nouvelles technologies ne cessent d'apparaître et qu'elles changeront progressivement notre vision du sexe et de l'amour, à tout jamais.

Cela étant dit, nous pouvons aussi refuser de céder à cette vague d'inventions et rester romantiques et old school. Quitte à se faire traiter de ringard par nos (futurs) enfants. 

Fin des articles