La piétonnisation des rues parisiennes, une aubaine pour les cafés et restaurants ?

iStock

La mise en place du déconfinement à partir du lundi 11 mai implique également l'instauration de nouvelles voies de circulation pour privilégier les modes de transport alternatifs comme la marche et le vélo. Les cafés et restaurants, qui restent pour le moment fermés au public, pourraient bénéficier de ces nouveaux espaces de vie. 

Le 5 mai, la maire de Paris, Anne Hidalgo, accordait un entretien au Parisien. À propos des bars, des cafés et des restaurants, touchés en première ligne par les mesures de confinement, elle déclarait : « Nous allons faire en sorte qu'ils puissent s'élargir sur l'espace public afin de pouvoir travailler dans des conditions sanitaires satisfaisantes. Et ce, jusqu'en septembre. Des rues entières pourraient leur être réservées à titre gratuit ». L’élue socialiste expliquait qu'un « système de formalités déclaratives avec une autorisation gratuite à la clé va être mis en place ».


Une circulation modifiée pour favoriser les modes de déplacement alternatifs

Pour l'heure, la priorité est à l'organisation de la circulation. Ainsi, la Mairie de Paris a déclaré que 50 km de voies sur des axes habituellement réservés aux voitures seront consacrés aux vélos, notamment sur des voies et portes emblématiques, parmi lesquels la rue de Rivoli, la Porte d'Orléans, le boulevard Saint-Michel, la rue Saint-Jacques, le tunnel de l'Étoile ou encore la Porte Maillot. En parallèle, la Ville développe des pistes cyclables transitoires, en particulier le long des lignes de métro 1, 4, et 13, en lien avec les conseils départementaux de la Petite Couronne.

Par ailleurs, pour rendre possible le respect de la distanciation physique entre les piétons, la Ville réaménage plusieurs artères passantes, parmi lesquelles les abords de la gare Montparnasse (rue du Départ), la rues Mouffetard (5e) et le quartier du Faubourg-Saint-Denis (10e) ainsi que « certaines rues commerçantes » et « les abords de certaines écoles et équipements publics ».

Selon les informations du Parisien, les rues et portions de rues devenant piétonnes du 11 mai à la fin du mois sont les suivantes :

- Rue des Petits-Champs (1er - 2e)
- Rue Monsigny (2e)
- Rue Mouffetard (5e)
- Rue du Faubourg Saint-Denis (10e)
- Boulevard de Belleville (11e-20e)
- Rue d'Aligre (12e)
- Rue du Départ (14e-15e)
- Rue de Belleville (19e-20e)
- Rue d'Avron (20e)

À l'heure de la réouverture, les bars, cafés et restaurants pourraient donc bénéficier de ces rues pour reprendre leurs activités dans les meilleures conditions sanitaires possible. À l'arrivée de l'été, ces mesures pourraient donc être un doux salut autant pour les restaurateurs que pour leurs publics. 

Fin des articles