11 conseils pour devenir un vrai Parisien

© Allociné / Five

« J'viens pas de Paname mais d'Marly-Gomont »

Aïe, c'est pas de chance. Si comme Kamini vous venez d'un petit trou paumé loin de la capitale, vous risquez de vous sentir un peu perdu en arrivant dans la capitale. Pas de soucis, au Bonbon, on compte une majorité de provinciaux, qui savent très bien faire semblant d'être parisiens alors qu'à la base, ils ne le sont pas du tout. Preuve que même si vous n'êtes pas un pur Parisien, vous pouvez quand même en duper quelques-uns. 

Aujourd'hui, en exclu, le Bonbon vous livre ses secrets. Voici donc nos 11 secrets pour devenir un vrai Parisien :  


Parlez comme si vous posiez une question à chaque phrase 

Les Parisiens aiment bien dire qu'ils n'ont pas d'accent. Et, pour ne pas les froisser, on va dire que c'est vrai. Cependant, juste pour ce tuto, on va vous dire la vérité : il y a bien un accent parisien.

Il est assez simple à imiter en plus. Il suffit de "chantonner" la langue française et d'imiter l'intonation que l'on réserve d'habitude aux questions. Vous savez, cette petite inflexion qui nous fait monter la voix. Puis, pour ne pas qu'il y ait d'ambiguïtés, terminez sur un "han" qui montre que c'était bel et bien une affirmation. « On prend la 4, han. »


Dites qu'une pinte de bière n'est « pas chère du tout » quand elle est à 4,50€

Si vous avez vécu dans une autre ville française que Paris, vous allez, comme tous ceux qui arrivent à Paname pour la première fois, être légèrement scandalisé par le prix moyen d'une pinte dans les bars. Pour le Parisien, c'est la norme.

Du coup, dès qu'elle est un peu moins chère (à un prix que l'on juge normal AU MIEUX), il sera agréablement surpris et s'empressera de retenir l'adresse sans jamais revenir. Car le Parisien a en général déjà ses adresses, même s'il n'en a pas vraiment (oui, c'est un délire). 


Dites que vous êtes fan du PSG depuis avant 2012

En gros, si vous suivez un minimum le monde du foot, vous savez qu'en 2012, le club de foot nommé Paris Saint-Germain a été rachété par des Qataris qui ont beaucoup d'argent. Depuis, l'équipe domine la Ligue 1 et a séduit beaucoup de "footix", ces fans qui préfèrent suivre les bons joueurs qu'avoir un club de cœur. Dans le milieu du foot, on les méprise un peu.

Mais si vous êtes supporter de Paris depuis avant cette arrivée qui n'est pas de votre faute, vous n'êtes pas jugé. Du coup quand vous êtes de Paris, soit vous dites que vous n'aimez pas le foot, soit vous affirmez avoir été fan du club depuis avant 2012. Infaillible. 


Évitez d'habiter dans les 15e, 16e et l'ensemble de la rive gauche

Bon honnêtement, j'ai déjà habité dans le 15e. C'est sympa, certes. Mais pourquoi iriez-vous y habiter ? Non mais vraiment, pourquoi ?

En vrai, c'est une petite private joke entre locaux vous voyez. Et elle vient sûrement d'un complexe par rapport aux darons des Parisiens... qui habitent bizarrement en grande majorité sur la rive gauche. 


Si vous habitez dans le 15e, dites que vous habitez chez vos parents

Donc en fait ce sont les jeunes Parisiens qui habitent enfin seuls qui vont peupler la rive droite, voulant se détacher de l'autorité de leurs parents (on imagine). Donc si vous rencontrez un Parisien qui habite dans le 15e, c'est qu'il est encore chez ses parents. C'est une sorte de règle non-dite.

A post shared by Anne.B (@anne_bnr) on

Du coup si vous habitez là-bas et que vous voulez passer pour un parigot crédible, dites aux gens que vous habitez chez vos parents. Ah bah ouais, pas le choix.  


N'allez jamais en banlieue. Jamais.
 

- C'est quoi ton code postal ? 75... ?

- Euh non en fait j'habite dans le 78, du coup... 

- C'est où ça ?

Si les banlieusards connaissent bien les départements qui entourent Paris, le Parisien est limite fier de ne pas savoir ce qui se trouve hors de sa ville (sauf si c'est à l'étranger). Parce que ce n'est pas important, ils viendront vers nous, et non l'inverse. Vous avez compris ? Nous, nous n'allons pas en banlieue. Point. 

Alors qu'en vrai les banlieusards c'est les plus cool, ils représentent ce mélange unique entre un Parisien et un provincial. Enfin bref, passons. 


Abrégez tout ce que vous pouvez

C'est une des choses qui m'ont le plus irrité quand j'ai commencé à traîner avec des Parisiens, alors que certains diraient que cela ne se remarque même pas. Désolé de gâcher le truc pour ceux qui n'avaient pas encore capté, mais les Parisiens abrègent TOUT. Ils disent "Saint-Mich'" pour Saint-Michel, "la 10" pour la ligne 10, et "Saint Ger" pour Saint Germain-des-Prés. À la limite, ceux-là ça passe encore, mais "Sèvres-Bab'" pour Sèvres-Babylone, vraiment ? 

• Sèvres - Babylone •

A post shared by Baptiste (@bapt_ou) on

Bref, voilà comment parler comme un Parisien. La tour Eif', les Champs, la mais', la Peuj (Peugeot)... Vous voyez le délire, à vous de bien le décliner sur votre vocabulaire quotidien.  


N'achetez jamais un ticket de métro 

Soit vous avez un pass Navigo parce que vous prenez régulièrement le métro et ça a du sens, soit vous fraudez quand vous devez prendre les transports en commun. Vous n'allez quand même pas faire la queue avec les TOURISTES pour un ticket de métro ?!

Bon, vous nous avez fait peur. 


Si un artiste français vient de Paris, ne dites pas aux étrangers qu'il est français, mais qu'il est parisien 

Vous connaissez les Daft Punk ? Vous savez d'où ils viennent ? Eh oui, de Paris. Donc quand vous serez en vacances en Grèce ou aux States, un peu éméché, vous ne crierez pas « Ils sont Français ! » mais bien « Ils sont Parisiens ! ». Compris ?

A post shared by Oxjam Music Festival (@oxjam) on

Pour aller plus loin, vous pouvez reproduire cet échange absurde que j'ai entendu lors de mon Erasmus à Rome entre des Allemands et des Français :

- You are from France ?

- No

- Where are you from ?

- From Paris

Mais bon, ça je crois que c'était juste des gens un petit peu bêtes. 


Fustigez celle qui est désormais devenue "votre" ville 

Votre ville vous l'aimez, et c'est ce qui vous donne le droit de la critiquer. En fait, devient véritablement parisien celui qui aime la capitale, et ne lui souhaite que le meilleur. Sauf que pour Paris, c'est pas toujours gagné... Du coup on fustige, on se plaint, en se disant que l'on pourrait, que l'on devrait, tirer plus de cette ville.

Mais finalement, ce sont des plaintes qui ressemblent à celles émises par des parents vis-à-vis de leurs enfants après une bêtise de leur part. Oserait-on remettre en cause l'amour d'un parent pour son enfant ? Eh bien c'est pareil avec les Parisiens et Paris. 


Ne pas hésiter à critiquer ceux qui essaient de faire croire qu'ils sont parisiens

Rahlala, c'est vraiment la pire chose. Ces gens qui ne viennent absolument pas de Paris et qui essaient de faire croire qu'ils sont parisiens. Hein ? Comment ça ? Nous aussi on le fait ? Mais pas du tout, on essaie de faire rien du tout, on est parisiens ! Mais vous aussi non ? ;)

Voilàààà. Bien joué. Si jamais vous voulez traîner entre Parisiens, venez faire un tour à Barbès, en général c'est par là qu'on traîne. Allez ciao ! 

Fin des articles