[Culture] : Que faire à Paris en octobre ?

En octobre s'ouvre l'exposition The Last Sentinels à l'Atelier des Lumières © Jimmy Nelson B.V.

Comment ça il fait moche, les bars et les restaurants ferment plus tôt et vous voulez vous terrer sous la couette ? Prenez une douche, enfilez un masque, lavez-vous les mains régulièrement et prenez donc quelques shots de culture pour entrer en douceur dans l'automne. 


Les portes ouvertes des ateliers d'artistes de Belleville

Comme chaque année, les artistes de Belleville nous ouvrent les portes de leurs ateliers pour nous faire découvrir leurs derniers projets en date. Pendant tout un week-end, on assistera à des projections, des performances et des conférences. Ça tombe pile-poil : le samedi soir, qui est aussi celui de la Nuit Blanche, se tiendront des événements dans les ateliers et en plein air. Peinture, sculpture, photographie, dessin, gravure, installation, collage, art textile, sérigraphie, laque, broderie contemporaine… il y en a (vraiment) pour tous les goûts.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Ateliersd'ArtistesdeBelleville (@les_aab) le

Portes ouvertes des ateliers d'artistes de Belleville
Du vendredi 02 au lundi 05 octobre de 14h à 20h
(atelier n° 67 du plan des AAB)
15 bis, rue Jules Romains – 19e
Plus d'infos


La Nuit Blanche 

« Nuit Blanche est un moment à part. Une nuit hors du temps, propice à la flânerie et à la divagation. Elle est un phare de la culture à Paris que nous ne pouvions nous résigner à éteindre, même temporairement, alors que nous avons tant besoin de nous retrouver pour célébrer la vie. » Ces paroles d’Anne Hidalgo, maire de Paris, et Carine Rolland, adjointe en charge de la culture et de la ville du quart d’heure résonnent tout particulièrement en cette période difficile pour la culture. Pas d’année blanche pour Nuit Blanche donc, qui revient nous bercer le samedi 3 octobre avec un circuit inédit dans Paris, mais aussi les villes de Métropole du Grand Paris. On vous donne quelques idées dans cet article

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Vincent (@vincentaparis) le

Nuit Blanche 2020
Plus d'infos


"Tous Mécènes" au Louvre

"Tous mécènes", l’appel aux dons annuel lancé par le Musée du Louvre pour faire cette année la part belle à un chantier de taille : la Grande Allée du jardin des Tuileries. Et si on participait, nous aussi, à la restauration des monuments ? En l’occurrence, on vous parle de la Grande Allée du jardin des Tuileries, qui nécessite une rénovation de grande ampleur avec 92 ormes majestueux à replanter. On l’emprunte sans le savoir, mais la Grande Allée, imaginée par André Le Nôtre en 1665, était autrefois longée par une rangée d’arbres qui dessinait la perspective du palais des Tuileries jusqu’à la future avenue des Champs-Élysées. Leur abattage à la Révolution à transformé la promenade en un large espace où la balade est quand même beaucoup moins sympa. Bref, l'idée c'est de donner un coup de main et pour cela rien de plus simple, tu peux faire un don de 5 euros en tapant LOUVRE au 92004 ou, si tu te sens l'âme généreuse, pour tout don de 1500 € ou plus, tous les donateurs peuvent associer leur nom à un arbre ou un banc. Avec le hashtag #ObjectifTuileries, le Louvre nous invite à partager nos plus belles photos du jardin des Tuileries. Un tea-time pour 2 personnes à l’hôtel Le Meurice est à gagner, on dit ça, on ne dit rien.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Musée du Louvre (@museelouvre) le

Tous Mécènes
Plus d'infos


The Last Sentinels
à l'Atelier des Lumières

En parallèle de ses expositions Yves Klein, l’infini bleu et Monet, Renoir, Chagall… Voyages en Méditerranée, l’Atelier des Lumières ouvre exceptionnellement ses portes en soirée pour vous présenter The Last Sentinels, la première création immersive de Jimmy Nelson. Située dans une ancienne fonderie du XIXe siècle, l’Atelier des Lumières propose des expositions immersives grandioses via ses 3 300 m2 de surface de projection. Pour la rentrée, ce lieu culturel d’un nouveau genre vous présente The Last Sentinels, une magnifique expo réalisée à partir de centaines de photographies et films de Jimmy NelsonVéritable voyage d’une quarantaine de minutes au cœur des dernières cultures indigènes et paysages du monde entier, l’exposition célèbre la diversité des peuples qui vivent en harmonie avec la nature. « Le moment est venu de reconnaître et de célébrer les dernières communautés indigènes du monde en tant que nouveaux modèles. Ils sont l'exemple vivant de la façon dont les humains peuvent vivre en parfaite harmonie avec eux-mêmes, leurs cultures uniques et le monde naturel », analyse le photographe.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @atelierdeslumieres le

The Last Sentinels
Atelier des Lumières
38, rue Saint-Maur – 11e
Du 16 au 31 octobre à partir de 18h30 à 23h
Seize soirées exceptionnelles sur réservation
Plus d’infos


Italissimo, le festival des Cultures italiennes 

Italissimo revient pour une cinquième édition et nous donne à rencontrer plusieurs acteurs de la littérature et de la culture italiennes. Ainsi, l'on découvrira la mise en scène d'Ascanio Celestini de trois textes qu'il a écrits pendant le confinement, tandis qu'Ottavia Casagrande et Olivier Guez échangeront sur l’écriture de l’Histoire et que de nouvelles voix de la littérature italienne (Nadia Busato, Maurizio Fiorino et Dario Levantino) s'élèveront. Des rencontres, des lectures et des voix fortes sont au programme, où l'on pourra assister à la soirée musicale dédiée à la chanson italienne avec la chanteuse Tosca depuis un théâtre italien, à la présentation-lecture de M, l’enfant du siècle de Antonio Scurati (lauréat du Prix Strega 2019, véritable succès éditorial en Italie) ou encore une conversation entre Sylvain Prudhomme et Marco Lodoli, auteur et personnage de son roman Par les routes.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Festival Italissimo (@italissimo) le

Italissimo
Du 8 au 13 octobre 2020
Programme complet


Affaires Sensibles, combats de femmes

On reconnaitrait ce générique, cette voix, entre mille. Ces histoires qui nous font vibrer et tressaillir, ces scandales d'État, ces faits divers racontés par Fabrice Drouelle sur France Inter à 15 heures du lundi au vendredi. À la rentrée, l'émission Affaires Sensibles (l'une des plus écoutées de France, la plus écoutée de la chaîne) prend vie sur les planches : Fabrice Drouelle monte sur scène aux côtés de la comédienne Clémence Thioly. Trois histoires en une, trois combats de femmes. Il y a la vie de Pauline Dubuisson, une femme dont la souffrance panse les plaies d'une nation entière, Edith Cresson, première et seule femme Premier ministre de la Ve République et Marie Humbert, qui aida son fils Vincent (devenu tétraplégique, aveugle et muet des suites d'un accident de voiture) à mourir en 2003. À voir absolument. 

Voir cette publication sur Instagram

« A 9h55, Pauline entre dans l’immeuble, grimpe les sept étages jusqu’à la porte de l’appartement de Félix. Dans la poche droite de son manteau, elle a glissé un revolver. » Depuis 6 ans, Fabrice Drouelle explore l’histoire et nous livre à l’antenne de @franceinter d’incroyables instants. Pour la première fois au théâtre, il nous livre cette fois trois destins hors du commun de femmes. Avec @clemencethioly, ils nous embarquent dans des moments de vies intenses. ? A partir du 22 Sept au Tristan Bernard Dimanche à 16h / lundi au mercredi à 20h www.theatretristanbernard.fr #theatresparisiens #franceinter #fabricedrouelle #sortiraparis #femmes #combatsdefemme #histoire #affairessensibles Crédit photo : Fabienne Rappeneau

Une publication partagée par Théâtre Tristan Bernard (@theatretristanbernard) le

Affaires Sensibles, combats de femmes
Jusqu'au 3 janvier 2021
Plus d'infos


L'ouverture du Lavoir Numérique

Si l'inauguration est annulée – Covid oblige –, on peut toujours aller découvrir ce lieu hybride, un ancien lavoir bains-douches dédié à l'audiovisuel (l’image, l’image en mouvement et le son) situé à Gentilly. L’architecture a été pensée pour que cela soit un lieu de pratique (studio son, ateliers, stages, résidences) et de diffusion (exposition, projection, concerts..). Concernant la programmation, elle s'ouvre dès le 16 octobre avec la première exposition, intitulée Écrans partagés – La photographie après 31 ans de Web rassemblant les œuvres d'artistes qui suivent ou ont suivi le Master Photographie et Art contemporain de l’Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis. On pourra aussi assister aux premières projections cinéma liées à la thématique du Web ainsi qu'aux rencontres et émissions-débats également organisées autour de ce thème.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Le Lavoir Numérique (@lavoirnumerique) le


Le Lavoir Numérique

4, rue de Freiberg – Gentilly
Plus d'infos

Fin des articles