Pourquoi et comment louer son appart' parisien pendant les JO 2024 ?

undefined 20 mars 2023 undefined 17h26

Nicolas Cogoni

Avec près de 600 000 spectateurs attendus pour les JO de Paris 2024, ça va en faire du monde à loger ! D’ailleurs, beaucoup de propriétaires voient là une opportunité en or pour s’en mettre plein les poches. Et ils ont raison, plus on se rapprochera de la date des jeux, plus les prix de location saisonnière risquent de grimper. C'est la loi de l'offre et de la demande.

Aujourd'hui, certaines locations ont déjà vu leur prix habituel tripler, comme l'affirme auprès du JDD la propriétaire d’un duplex situé dans le 15e, qui est passé de 200 à 600€ la nuit. Mais avant de foncer tête baissée, faites attention à bien respecter certaines règles pour éviter tout problème.


Les conditions nécessaires

Propriétaire ou simple locataire, vous êtes autorisé·e à louer ou sous-louer un appartement, sauf si celui-ci est inscrit en tant que logement social. Pour une location, vérifiez que votre logement soit en bon état et conforme aux normes de sécurité et de salubrité. Ensuite, une déclaration préalable de location saisonnière auprès de la mairie est nécessaire. Et celle-ci devrait s’en tenir au respect de la loi, à savoir que les propriétaires ne devront pas louer leur appartement plus de 120 jours par an.

Si vous souhaitez sous-louer votre appart', il est obligatoire d’obtenir une autorisation écrite du propriétaire. Attention, vous n’êtes pas censé·e en tirer un bénéfice, « c'est-à-dire que vous n'êtes pas censé·e percevoir plus que ce que vous-même, vous versez au propriétaire », rappelle Cécile Nlend, juriste chez PAP, auprès de Franceinfo

Enfin, il est fortement conseillé de s’assurer en cas de vol ou de casse. Et si vous passez par une plateforme de location, c’est en général elle qui s'occupe de l’assurance pour vous.