Une dérogation sera nécessaire pour circuler pendant les JO à Paris

undefined 29 novembre 2023 undefined 16h27

Clemence Varene

Serait-ce le retour de la grande époque du confinement ? La préfecture de Paris a annoncé qu’une attestation serait obligatoire pour circuler dans la capitale l’été prochain, au moment des Jeux Olympiques. Une mesure de plus concernant la compétition qui risque de faire un peu râler les Francilien·nes, et franchement on les comprend.


Une organisation un peu compliquée

Attention, ça ne rigole pas. Déjà que la place de la voiture dans les rues de Paris est au cœur des débats, la tension va monter d’un cran au moment des JO. La ville a annoncé un système de 4 zones pour limiter l’accès aux abords des stades, et de la Seine lors de la cérémonie d’ouverture. Alors à quoi correspondra chaque secteur ?


Zone 1

Au plus près du lieu, cette partie sera uniquement accessible aux personnes accréditées (les organisateurs, les journalistes, et les sportifs, quand même), ou aux personnes munies de billets. Bien évidemment, aucun véhicule, motorisé ou non. Eh non, on ne fait pas rentrer son vélo avec soi dans le Parc des Princes


Zone 2

Encore une fois, pas de voiture, car, char à voile, moto et autres moyens de transport. Et tous les piétons voulant avoir accès à cette zone seront fouillés. Les stations de métro y seront d’ailleurs fermées, pour faciliter les contrôles des personnes qui entrent et sortent. Mais a priori, ce périmètre n'englobera pas trop de riverains et c’est tant mieux. Parce qu’être fouillé au corps à chaque fois qu’on veut rentrer chez soi, c’est l'enfer.


Zone 3

L'entrée en piste des voitures ? Eh bien non, toujours pas. Sauf dérogation très précise et urgente, pas de véhicule, en raison du fort afflux de piétons, et des dangers que cela pourrait entraîner. Mais les gens à pied, eux, pourront a priori circuler comme ils l'entendent. 


Zone 4

La zone "bleue", la plus tranquille. Ici pourront s’engager les véhicules des riverains ou des personnes allant travailler, ceux dont les passagers rendent visite à une personne vulnérable. Les transports d’urgence, quand même. Et enfin pourront pénétrer les personnes qui souhaitent se rendre dans un commerce, ou un restaurant, encore une fois sur présentation d’un justificatif. Il faudra bien penser à réserver par mail avant d’aller boire un petit verre.


Comment obtenir son autorisation ?

Une plateforme sera mise en place entre mars et avril pour pouvoir s’inscrire. Mais attention, pour ceux qui auraient une phobie administrative, on nous parle déjà dans l’oreillette de formulaires un peu complexes avec des justificatifs à fournir par dizaines. Ces documents vous permettront de recevoir un QR code, la clef magique qui vous permettra de franchir toutes les étapes.

Toutes ces zones ne seront heureusement pas fermées en continu, mais seulement à partir de 2h30 avant les épreuves, et jusqu’à 1h après (sauf pour la cérémonie d’ouverture, le quartier devrait être bouclé quelques jours avant…). Des points d’entrée et de sortie très précis seront annoncés un peu plus tard. Mais bon, si tout le monde reste calme et s'organise bien (en restant par exemple bien à l’écart des stades) ça devrait très bien se passer.