La circulation des voitures interdites pendant les Jeux Olympiques 2024 ?

undefined 6 octobre 2023 undefined 18h09

Lucie Guerra

Tic, tac… La cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques 2024 approche à grands pas et avec elle, son lot de changements pour la ville de Paris. Parmi eux, le groupe écologiste avait émis le souhait qu’aucune voiture n’ait le droit de circuler pendant l’événement sportif. 

Le 28 septembre dernier, sur le plateau de BFM, David Belliard, adjoint à la maire de Paris, avait affirmé souhaiter qu’un « Paris piéton » soit mis en place pendant toute la durée des Jeux Olympiques et Paralympiques, soit du 26 juillet au 11 août et du 28 août au 8 septembre. Une proposition audacieuse, soumise au Conseil de Paris, qui n’a pas été aussi optimiste…


Une initiative similaire à "Paris respire"

Tout au long de l’année, les véhicules motorisés sont interdits à la circulation dans différents quartiers parisiens le premier dimanche du mois. En plus de ces opérations mensuelles, une journée "Paris Respire – sans voiture" est instaurée chaque année. Celle du 17 septembre dernier avait notamment permis de faire diminuer les concentrations de dioxyde d’azote (NO2) entre 5 et 20% dans l’ensemble de la ville.

Et c’est bien sur ce modèle que les écologistes souhaitaient s’appuyer pour les Jeux Olympiques. Quid de la surcharge des transports en commun ? « Il faut augmenter l’offre », répond David Belliard sur BFM. L’adjoint à la maire et l’ensemble de son groupe suggéraient notamment « la gratuité » des transports sur toute la période. Une façon, selon lui, « d’améliorer » le quotidien des Francilien·nes à cette période, mais également la visite de Paris pour les nombreux touristes attendu·es, ou l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap.


Des Jeux Olympiques écologiques ?

Avec quelques 15 millions de visiteurs prévus pour l’occasion, selon les estimations de l’Office de tourisme de Paris, les enjeux de pollution, mais également de facilité de circulation et de sécurité vont être plus forts que jamais. Pourtant, le 3 octobre dernier, le vœu émis par le groupe écologiste a été rejeté par le Conseil de la ville, comme le rapporte Actu Paris.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris2024 (@paris2024)

Sobriété, durabilité… c’est ce que prône la capitale pour cet événement international, à travers l’emploi de matériaux responsables ou encore l’utilisation de lieux emblématiques comme sites de compétition. Ces valeurs pourront-elles réellement être mises en application si la population parisienne est multipliée par 7 en l’espace de deux semaines et que les véhicules motorisés peuvent continuer de circuler ? Cela reste à voir…