3 films à ne pas rater au cinéma cette semaine

  • Louis
  • Loisirs
  • 11/07/2017
© Une femme fantastique, de Sebastián Lelio

Alléluia c'est mercredi, plus beau jour de la semaine, étoile dans la nuit des ciéphiles que vous êtes. Parmi les traditionnelles sorties de ce jour béni, tout n'est pas digne d'intérêt, mais il y a (presque) toujours un ou deux films qu'il faut se précipiter d'aller voir. Voici notre sélection. 


Song To Song
, de Terrence Malick

Ryan Gosling, Natalie Portman, Michael Fassbender, Rooney Mara, un tas de guests prestigieux issus du monde de la musique, le tout filmé par le génie Terrence Malick, pour une histoire mêlant amour et trahison sur fond d'émulation créatrice, avec une bande originale presque indécente de diversité qualitative... heu, qui me trouve une raison de pas aller le voir s'il vous plaît ? Et quand bien même ce déferlement de name-dropping vous semblerait trop tape-à-l'œil, il faudra bien que vous alliez le voir pour en avoir le cœur net, non ? 


Spider-Man : Homecoming
, de Jon Watts

C'est déjà la troisième version de Spider-Man depuis le début de la mode des comics au cinéma. Avant celui-là, on a eu la trilogie de Sam Raimi avec Tobey Maguire, qui était plutôt pas mal du tout, surtout le 2 qu'on peut aller jusqu'à qualifier de chef-d'œuvre du genre, puis il y eut les deux The Amazing de Marc Webb avec Andrew Garfield et Emma Stone, plus orientés teenage movie et assez décriés mais que perso j'adore... on a donc hâte de voir ce que ce nouveau "Spidey" va donner, d'autant que la première apparition de Tom Holland dans le costume de l'homme-araignée fut plutôt convaincante (Captain Amercia : Civil War).


Une femme fantastique
, de Sebastián Lelio

Ici pas de super-héros ou de casting quatre étoiles (bien que Luis Gnecco y soit inscrit, qu'on avait adoré dans Neruda, le merveilleux film de Pablo Larraín), mais un réalisateur a priori très doué pour nous émouvoir en mettant en scène des personnages simples (rappelez-vous Gloria, quinqua aussi drôle que touchante qui éblouissait nos écrans il y a de cela trois ans) mais pleins de vie. Cette fois, l'héroïne s'appelle Marina, et se retrouve seule au monde après la mort d'Orlando, son amant de 20 ans plus âgé, dont la famille ne voit pas forcément cette différence d'âge d'un très bon œil...