Confinement : éveille le poète qui sommeille en toi en 5 étapes

Avec nos conseils simples, tout le monde peut réussir son poème ©Istock

Et si on profitait d'être confiné pour réveiller sa créativité ? Ça tombe bien, la RATP organise un grand concours de poésie. Munissez-vous d'un crayon et d'un papier, suivez nos conseils avisés et le tour est joué ! 

Depuis deux jours, vous tournez en rond dans votre appartement, vous demandant comment diable vous allez pouvoir tuer le temps. Bienvenue en confinement ! La bonne nouvelle, c'est que l'ennui a le pouvoir de réveiller la créativité qui sommeille en chacun de nous, même si elle est parfois bien cachée. Cette année encore, la RATP invite tous les Français, quel que soit leur âge, à participer à ce désormais mythique concours de poésie. Vous souhaitez vous lancer ? Ne vous inquiétez pas, on vous guide pas à pas.

"La poésie est cette musique que tout Homme porte en soi", disait Shakespeare. Et il avait raison, un poème est l'expression d'un sentiment, le témoin d'un instant. Si l'on prend le temps de s'écouter un moment, il y a de grandes chances pour que cette musique fasse son apparition. 


1. Trouver l'inspiration

C'est la partie la plus importante et heureusement, il ne faut pas forcément flâner dehors pour la trouver. L'observation est primordiale ainsi qu'une certaine curiosité, cela vaut pour soi-même bien sûr, mais également pour le monde qui nous entoure. Faut dire qu'à l'heure d'aujourd'hui, on est servi... Et comme une idée ça part vite, n'hésitez pas à noter ce qui vous passe par la tête, ça peut toujours servir.


2. Laisser parler ses émotions

Une poésie, c'est personnel et ça tombe bien, parce qu'avec l'actualité, on peut se sentir bousculé et traversé par des émotions avec lesquelles nous n'avons pas l'habitude de jongler. C'est le moment de les extérioriser ; laissez parler votre cœur, utilisez un vocabulaire qui vous est familier et surtout, restez vous-même.


3. Choisir un style 

Vous avez votre sujet, le contenu, maintenant il s'agirait de tout coucher sur papier. Mais il y a des règles, pas question de faire n'importe comment : que ce soit l'enchaînement des rimes, le nombre de syllabes... ne partez pas dans tous les sens, et sélectionnez un style qui correspond à ce que vous voulez transmettre. Pour vous aider, il y a un tas de sites spécialisés, et vous avez bieeeen le temps de tous les éplucher.


4. Se relire à voix haute 

Bon, votre texte est écrit, maintenant il faut tester sa mélodie. Eh oui, un poème transmet un message, une émotion ; il est donc évident qu'il doit être récité d'une certaine manière. Faites attention aux mots, parce qu'à l'écrit certains peuvent être plaisants mais ne sonnent pas à l'oral de la même façon.


5. S'amuser

Celui-là est plutôt évident. Si jamais il y a la moindre contrainte dans votre travail, c'est peut-être qu'au final ça ne vous passionne pas plus que ça. Mais si vous en êtes à ce conseil, nul doute que le virus de la poésie vous a touché, alors à vous de vous amuser et de tout donner ! 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par RATP Group (@ratp) le

Courts (4 lignes maximum) ou longs (14 lignes maximum), en vers ou en prose, vous aurez une totale liberté sur le thème abordé. Ça vous donne envie ? Alors, foncez ! Les gagnants seront affichés tout l'été sur l'ensemble du réseau RATP.


Le Grand Prix Poésie avec la RATP

Jusqu'au 14 avril 2020
Pour participer

Fin des articles