BALADES INSOLITES - Visite et pique-nique dans l'incroyable château de Vaux-le-Vicomte

© Lourdel Chicurel

Nous sommes le 17 août 1661, le soleil chauffe les corps et esprits venus admirer la nouvelle demeure de Nicolas Fouquet, surintendant général des Finances de Louis XIV, le somptueux château de Vaux-le-Vicomte.


400 ans plus tard, les amoureux d’Histoire(s), de verdure et de grand air, foulent les 500 hectares du domaine les oreilles et les yeux grand ouverts. Petits chanceux que nous sommes, le Bonbon a pu faire le tour du propriétaire avec Ascanio de Vogüé, fils de Patrice de Vogüé, actuel propriétaire et à l’origine de l’ouverture au public il y a 50 ans.

Plus confidentiel et moins touristique, "Vaux" est une pépite à ne pas manquer, surtout au soleil. Surnommé "le petit Versailles", il est le témoignage de la toute première collaboration entre les trois génies mandés par Fouquet : Le Vau, architecte, Le Brun, peintre-décorateur dont on voit encore la patte à certains endroits, et Le Nôtre, illustre jardinier.

Résultat, le visiteur déambule dans un chef-d’œuvre resté quasiment intact depuis sa création au XVIIe siècle : la Chambre du Roi, l'Antichambre d’Hercule, le Grand Salon avec sa fresque au plafond avortée par l’arrestation de Fouquet, la Chambre des muses, la cuisine au sous-sol… Impossible, vous pensez bien, de faire l’inventaire de tous les détails magnifiques et éternels qui constituent la beauté du château.

 © Yan Pirioux


Pour ponctuer cette visite d’anecdotes et/ou se faire passer pour le/la châtelain(e), voici, c’est cadeau.

Orson Welles a tourné à Vaux en 1968, la série Versailles l’a utilisé comme décor, dans L’homme au masque de fer de Wallace, DiCaprio (Louis XIV) passe devant une peinture de son arrière-grand-père qu’on peut voir lors de la visite…

Dernière pour la route parce qu’Olivia n’en revient pas : le paparazzi Elfassi dit s’être caché pendant 48h dans les combles pour photographier le mariage d’Eva Longoria et Tony Parker. Eh beh.

 © Guillaume Crochez

Si le château a coûté, en partie, à Nicolas Fouquet sa liberté, il nous offre une pause aussi inspirante que reposante à quelques arrêts de Paris. Soufflez, vous êtes les rois et reines, du moins le temps d’un après-midi ou d’une soirée aux chandelles (littéralement).


Vaux-le-Vicomte

Programme
77950 Maincy
Ligne P (direction Provins) à Gare de l’Est
Jusqu’à Verneuil l’Étang
Navette Châteaubus 

Fin des articles