11 nouvelles tables à tester absolument cet été

On découvre le nouveau Perchoir dont les plats sont cuisinés à partir de produits cueillis directement dans le potager d'à côté. Instagram ©Leperchoirpdv

Ça nous avait tellement manqué : s'installer tranquillou pendant qu'on s'occupe de nous, choisir quelques assiettes à dévorer, être supris, être conquis, vouloir y retourner. Qu'est-ce que c'est bon de manger, encore plus lorsque la cuisine est pleine d'émotion et d'inventivité ! Voici 11 nouvelles tables à tester cet été dont vous ne pourrez plus vous passer.

1. Fulgurances - L'Entrepôt

À la manière d’un incubateur, Fulgurances invite, depuis 2015, les étoiles montantes à venir cuisiner en résidence dans leur cantine débridée et vivante du 11e. Le nouveau-né L'Entrepôt prend ses quartiers dans le 14e et accueille une cheffe de talent, Minou Sabahi, jusqu'en novembre prochain. Installé confortablement sous la grande verrière, on se délecte de plats iraniens aux influences japonaises et françaises, et on savoure de bons vins sélectionnés avec soin par l’équipe. Coup de cœur pour l’assortiment de mezzés, le sashimi de dorade et le poulpe grillé accompagné de labné, nectarines et harissa à la rose. Un dangereux régal.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Fulgurances, l’Entrepôt (@fulgurances_lentrepot) le

Fulgurances - L'Entrepôt
7, rue Francis-de-Pressensé – 14e
01 45 40 07 50

2. Gros Bao canal Saint-Martin

Tout récemment installée au bord du canal Saint-Martin, on retrouve à cette nouvelle adresse quelques-uns des classiques de la Bao Family – tels que les baozi ou le chao fan –, mais il faut dire que la team a voulu se faire plaisir avec un nouveau menu gourmand et surprenant. Les stars de la maison ne sont plus les petits vapeurs que l'on pouvait trouver rue Saint-Denis mais le poisson à la vapeur et un canard pékinois servi en entier à partager avec quelques amis.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Petit Bao 小包子 / Gros Bao 大包子 (@bao.family) le

Gros Bao 
72, quai de Jemmapes – 10e


3. Edo 

L’un de nos chouchous de Top Chef fait exploser nos papilles tout l’été sur la nouvelle terrasse éphémère du Palais de Tokyo. Jusqu'au 15 octobre, on pourra y déguster la cuistoche de Mory, sorte de street food aux influences asiatiques et africaines à travers une carte répartie en six thèmes. Brochettes de bœuf "soya", tempura de saumon Teriyaki ou une cold pèpè soup (soupe de poisson pimentée d’Afrique de l’Ouest) aux nouilles soba ; tout ce beau monde est cuisiné à partir de produits locaux et de saison, tandis que les cocktails sont shakés par l'équipe du Silencio. Si vous nous cherchez…

Edo 
Palais de Tokyo 
13, avenue du Président Wilson – 16e

4. Frenchie Pigalle

Pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Après avoir investi la quasi-totalité de la rue du Nil avec ses spots ultra gourmands – tels que le temple de la street food Frenchie To Go, le délicieux bistronomique Frenchie Bar à vin et l'incroyable gastronomique Le Frenchie –, Greg Marchand s'en va du côté de Pigalle pour recouvrer un peu de liberté. On se délecte d'assiettes semi-gastro à partager dans cette ambiance conviviale et un poil bruyante que l'on aime tant. On tuerait pour regoûter aux Agnolotti et ses giroles d’été, scarmoza et thé noir fumé.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par FRENCHIE PIGALLE (@frenchiepigalle) le

Frenchie Pigalle
29, rue Victor-Massé – 9e

5. Le Perchoir Porte de Versailles

Déjà 5 adresses au compteur pour le Perchoir, rendez-vous incontournable des Parisiens en quête d’altitude. Le groupe, qui a l’habitude de poser ses bagages sur les toits de la capitale, annonce un sixième spot, perché cette fois-ci sur les toits de la Porte de Versailles juste à côté de la la plus grande ferme urbaine du monde. On adore l'idée de manger les produits qui viennent tout juste d'être cueillis ; vous avez dit circuit court ? En plus, on a vue sur le potager…

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Perchoir Porte de Versailles (@leperchoirpdv) le

Le Perchoir PDV
2, avenue de la Porte-de-la-Plaine – 15e


6. Mao Dumpling Bar

C'est LE coup de cœur de ce début d'été, laissez tomber tout ce que vous connaissez sur les raviolis chinois, vous n'avez pas encore goûté à ceux du Mao Dumpling Bar ! Explosion culinaire lors de la rencontre de notre bouche avec le dumpling fait maison au porc, ciboulette, chili oil et cacahuètes. Sachez également qu'on n'a pas laissé un seul grain de riz du bol de Shangaï chaofan, sorte de riz cantonnais revisité, à tomber ! On finit évidemment par des mochis glacés de compet'. Cette nouvelle adresse du Haut Marais va faire parler d'elle, en attendant on y trouve toujours une place sur l'une des grandes tablées de la terrasse. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par MAO DUMPLING BAR | 饺子馆 (@maodumplingbar) le

Mao Dumpling Bar
28, rue de Saintonge – 3e 


7. Créatures

Le restaurant éphémère 100 % végétarien made by Julien Sebaag revient cet été avec un nouveau menu et une nouvelle vue ! Mais rassurez-vous : même si la carte est un poil réduite et les plats un peu moins cuisinés, c'est toujours aussi bon et la vue sur le Sacré-Cœur est totalement canon. Je repense (très) souvent à l'émietté de brocoli, thina et yaourt, au chou-fleur en or ainsi qu'à l'aubergine rôtie au four. Vu le succès de l'endroit, il vaut mieux arriver tôt ou attendre patiemment son tour...

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Créatures Paris (@creaturesparis) le

Créatures
25, rue de la Chaussée-d'Antin – 9e


8. Yaya La Défense 

Une cuisine généreuse, festive, créative, savoureuse, saine et méditerranéenne… Que ce soit à Saint-Ouen, à Secrétan ou maintenant à La Défense, le restaurant de Juan Arbelaez propose une cuisine grecque de partage et d'exception où le produit est roi et l'ambiance festive au rendez-vous ! Gros coup de cœur pour la tiropita, la brick de Kaskavali au four parsemée de pistaches, de noix et de miel du Péloponnèse, mais aussi pour la spanakopita, une salade de pousses d’épinard, œuf poché, féta de Lemnos et oignons nouveaux. Pour la touche sucrée, on vous conseille le surprenant Yaourtimas, un crémeux de yaourt grec, pistaches caramélisées, coulis de mangue et olives Kalamata… 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Yaya (@yayarestaurant) le

Yaya La Défense
15, parvis de La Défense – Puteaux
Ouverture lundi 20 juillet 

9. Qasti 

Très très bonne bistronomie méditerranéenne avec, aux fourneaux, le chef autodidacte et étoilé Alan Geaam. L'audacieux a investi l'ancien MG Road, dans le quartier Arts et Métiers et en a fait un bistrot aux saveurs libanaises délicates et parfaitement maîtrisées. Il y règne une ambiance détendue avec un mélange de fines bouches curieuses et d'habitués. Le must ? La jolie terrasse ombragée et leur délicieux brunch à volonté...

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Bistrot Qasti (@qasti.bistrot) le

Qasti 
205, rue Saint-Martin – 3e


10. Le passage à Niveau

Tout nouvel arrivant dans le quartier Ourcq (19e), le Passage à Niveau n'a pas de quoi rougir de ses concurrents. Niché au sein de la Ferme du Rail entre le potager, la serre et la promenade de la petite ceinture, l'ambiance de cette oasis de tranquillité est tellement chouette qu'on vous la livre du bout de la langue. Des grands volumes, une belle terrasse bricolée, des canaps pour s'y poser entre potes : le cocktail est gagnant. À la carte, une belle cuisine franchouillarde avec des desserts à tomber qui distinguent cette nouvelle adresse des autres restos du quartier. À goûter absolument, la brioche perdue au caramel beurre salé, on ne s'en est toujours pas remis. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ?? ℙ?????? à ℕ????? (@lepassageaniveau) le

Le Passage à Niveau
2 bis, rue de l'Ourcq – 19e

11. Marcore 

Dans le petit passage piéton des Panoramas (piéton), à l’abri des regards et du bruit, se cache la très confortable terrasse du Marcore. Oui, les fauteuils sont ultra moelleux, on tient à la préciser. Aux commandes, ce n’est autre que Marc Favier, l’ancien second de Jean-François Piège, et c'est avec sa compagne Aurélie (Marcore, Marc, Aurélie… get it ?) qu’il a décidé de voler de ses propres ailes en ouvrant ce bar chill - mais chic - qui a la grande qualité de posséder un barbecue. On peut y siroter un bon verre de vin/cocktail, se partager d’excellentes croquettes de morue, et déguster une merveilleuse côte de veau cuite au barbec’ accompagné de succulents épinards au confit de citron. On se laisse tenter par la grande finale : la tarte soufflée au chocolat. La meilleure de Paris ? Je vous demande de le défier ! 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Marcore Paris (@marcore_paris) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @oooh.foood le

Marcore
1 rue des Panoramas - 2e

Fin des articles