5 commandements pour devenir un as de l’anti-gaspi et économiser un max à Paris

undefined 21 mars 2023 undefined 19h16

Flora Gendrault

On connaît tous ce pote qui ne finit pas son assiette, qui tremble à l’idée de manger un yaourt périmé de deux jours et qui n’achète que des légumes prédécoupés sous plastique… Des fois, pire, ce pote, c’est toi. C’est donc l’heure de suivre à la lettre plusieurs astuces pour être ce·tte Parisien·ne exemplaire qui ne gaspille (presque) plus et qui œuvre contre la surproduction alimentaire. 

Toi, futur·e consommateur·ice modèle, tu devras suivre ces cinq commandements


Tu achèteras des dates courtes dans les supermarchés

C’est la tendance en ce moment : face à l’inflation, les supermarchés proposent de plus en plus des produits datés à des prix cassés, et cela fait de l’œil aux Français. Il faut que dire que payer 8€ son pavé de saumon, on le fait une fois, pas deux. C’était le reportage du jour de BFM-TV : certains supermarchés, comme Carrefour, proposent des produits à 20, 30, jusqu’à 50% moins chers car proches de leur date de péremption. Pour être séduit par ces prix attractifs, encore faut-il déconstruire la vieille idée selon laquelle un produit est immangeable après sa prétendue péremption : cette date est responsable de 10% du gaspillage alimentaire en France. On te conseille cet article de la start-up anti-gaspi Phoenix pour en savoir plus.


Tu consommeras via des enseignes spécialisées dans l’anti-gaspillage  

Le Parisien anti-gaspi que tu souhaites devenir doit, en plus de se rendre dans les grandes surfaces, convoiter des enseignes qui se spécialisent dans l’anti-gaspi. Deux exemples : d’abord, La Fourche. Cette épicerie en ligne essaie de démocratiser la consommation responsable en vendant moins chers les articles de diverses marques. Elle fonctionne avec un système d’adhésion : certes, tu payes 5€ par mois, mais tu économises entre 25 et 50% à chaque produit. Son onglet "anti-gaspi" permet d’avoir des réductions de folie sur des produits à date de péremption proche, mais ça, comme tu as bien lu l’article de Phoenix, ça ne te fait plus peur du tout. 

Citons également l’épicerie Nous anti-gaspi, qui a été créée pour valoriser les carottes tordues, les œufs trop petits, les emballages abîmés ou encore les produits consommables longtemps après leur date de péremption, bref, en donnant une seconde chance aux produits injustement rejetés. En faisant tes courses sur le site, tu profiteras de produits jusqu’à 50% moins chers que dans les supermarchés traditionnels, issus d’agriculteurs locaux, de grossistes, de petites entreprises… Avec une livraison directement à domicile. 


Tu utiliseras l’appli’ Too good to go 

Tu la connais déjà sûrement, puisqu’elle s’est rapidement popularisée : créée en 2016, cette application permet de lutter contre le gaspillage alimentaire grâce à son téléphone portable. En deux clics, tu peux réserver dans ton restaurant préféré, mais aussi dans de petits supermarchés de proximité tels que Carrefour City, Franprix, Monoprix, et j’en passe. Les paniers oscillent généralement entre 3,99€ et 14,99€ selon la taille voulue, mais les commerçant·e·s et restaurateur·ice·s sont généralement très généreux·ses, et c’est pour ça qu’on les kiffe. Cette initiative, tout à fait dans l’air du temps, permet à tous les invendus d’être remis dans les mains de personnes qui payent moins cher. L’application rappelle à juste titre que plus d’1/3 de la nourriture produite est gaspillée : le pouvoir est aussi entre les mains du·de la consommateur·ice ! 


Tu seras créatif·ve avec tes restes

Je te l’accorde, tu n’as plus 8 ans, c’est bien pour ça que j’ai évité la formulation « Tu finiras ton assiette ». N’empêche que la plupart des restes alimentaires peuvent agrémenter d’autres plats, et sont pourtant trop souvent jetés bêtement à la poubelle. Aussi, ils peuvent être réutilisés pour des astuces peu connues et 100% anti-gaspi : un citron utilisé peut donner un vinaigre ménager parfumé, des épluchures peuvent se transformer en chips au four, les noyaux d’avocat peuvent donner de superbes plantes d’intérieur… Bref, be creative.