Pop&Psy : le festival de la santé mentale est de retour à Ground Control pour une 2e édition !

undefined 20 novembre 2023 undefined 11h00

Auriane Camus

Il y a un an, un concept tout nouveau faisait son arrivée dans la capitale : Pop&Psy, le premier festival qui réunit pop culture et santé mentale, était venu animer la halle de Ground Control le temps d’un week-end et avait réuni plus de 10 000. Fort de son succès, l’événement remet le couvert cette année avec une programmation encore plus riche et festive. 


Briser les tabous au sujet de la santé mentale

Selon un sondage IPSOS de 2021, 1 jeune sur 2 de moins de 25 ans rapporte des symptômes de troubles dépressifs modérément sévères ou sévères. Malgré le constat clair que les troubles psychiques concernent de plus en plus de monde, la santé mentale reste encore un sujet très tabou à l’échelle française.

Pour parer à ce problème, le Dr. Jean-Victor Blanc, médecin psychiatre à l’hôpital Saint-Antoine (AP-HP) et enseignant à Sorbonne Université, a eu l’idée de rendre le sujet plus accessible au grand public en faisant appel à la pop culture. À travers les séries, les films ou les prises de parole d’artistes et de personnalités, la culture pop est un moyen puissant pour briser le silence qui règne autour de la santé mentale mais aussi pour éduquer : « Ça permet par exemple de faire comprendre à la population générale ce qu'est le trouble bipolaire, que les personnes atteintes de schizophrénie ne sont pas des serial killers ou encore que la dépression est une vraie maladie. Ce n’est pas mineur », explique le psychiatre.

Pour preuve : d'après un sondage mené par Culture Pop & Psy et Odaxa pour Doctolib56 % des Français·es pensent que les témoignages de personnalités aident à mieux comprendre la santé mentale. Les films et séries sont d'ailleurs devenus la troisième source la plus consultée pour s’informer sur le sujet des troubles psychiques. Et quoi de mieux qu’un festival pour inciter le public à rejoindre le mouvement ? Avec Pop&Psy, Jean-Victor Blanc entend bien dépoussiérer les idées reçues sur les troubles psychiques, donner les moyens à tous·tes de s’informer sur le sujet et libérer la parole grâce à des partages d’expériences inspirants.


Une programmation pop et psy

Pour sa 2e édition, Pop&Psy a mis les bouchées doubles : talks, ateliers, tables rondes mais aussi des concerts, expos et spectacles ouverts à tous·tes… L’événement promet d’être intéressant, mais aussi fun !

« On a la chance d’avoir plein de gens super intéressants qui sont soit assez connus, soit de vrais experts engagés sur le sujet de la santé mentale », se félicite le créateur du festival. Camelia Jordana, Camille Lellouche, l’humoriste Doully, Camille Aumont (créatrice du compte Instagram @jemenbatslelcito), le Dr. Guillaume de la Chapelle, journaliste et psychiatre, Adèle Castillon, l’autrice Fatou Diome, Thomas Goldberg, la chanteuse Nâdiya... La liste est encore longue.


© Benoit Gaboriaud

Ce qui fait la richesse de la programmation, c’est la diversité de ses intervenant·es, et c’est Jean-Victor Blanc qui en parle le mieux : « L’idée, c’est de s'adresser à tout le monde, de pouvoir parler des problèmes de la gen Z sur la santé mentale, de la depression périnatale, de l’influence du racisme ou du handicap sur la santé mentale, du statut d’aidant en santé mentale… Le tout abordé d’une facon simple et accessible, mais sans que ce soit non plus de la simplification à outrance ».

En parallèle, un village des solutions est aussi mis en place pour apporter des réponses très concrètes sur les soins et sur les associations qui existent pour celles et ceux qui en auraient besoin et qui se poseraient des questions. Il accueillera, entre autres, des acteurs associatifs et institutionnels, mais aussi une permanence juridique orchestrée par Droit Pluriel.


Sortir du cadre des centres de soins

Si les différentes animations de la journée promettent d’être plus intéressantes les unes que les autres, le soir, les shows et spectacles s’enchaînent pour permettre à tous·tes de conclure leur visite dans une ambiance festive et décomplexée. Au programme : un drag show éblouissant de la troupe de Madame Arthur, des DJ sets mais aussi des concerts de plusieurs artistes comme Kalika ou Elia.

L’objectif ? Rendre le moment divertissant, loin de tous les stéréotypes déprimants qui touchent la santé mentale. « Venir à Ground Control nous permet de réunir tout le monde dans un endroit qui n’est pas un centre de soins et de toucher une cible qui ne serait pas forcément venue de base si ça avait été dans un établissement de santé », affirme le Dr. Blanc.

Outre l’éducation du grand public, l’organisateur du festival espère également toucher le public soignant. « La psychiatrie reste une spécialité peu choisie par les internes, on voudrait réussir à créer des vocations et à changer les mécanismes », affirme le médecin avant de continuer : « les psy dans les séries continuent d’être des gens un peu loufoques, pas forcément représentés comme des médecins à part entière, un peu étranges… On a besoin de changer les représentations ».

Bref, si vous avez plein de questions en tête ou si vous souhaitez juste découvrir le monde merveilleux de la santé mentale auprès d’intervenant·es intéressant·es, vous savez où aller ce week-end !


Festival Pop&Psy

Ground Control
81, rue du Charolais – 12e
Du 24 au 26 novembre 2023
Entrée gratuite sur inscription
Plus d’infos