La ville de Toulouse prête à expérimenter la réouverture des lieux culturels

Lors d'une interview pour France Info le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, s'est prononcé pour une réouverture le plus rapidement possible des lieux culturels. Encore mieux, il propose de faire de la ville rose une "ville-test" pour tenter un retour à la normale le plus rapidement possible.

C'est une annonce qui peut surprendre venant de la municipalité de Toulouse mais en cette période où l'espoir semble de plus en plus lointain et improbable on prend, avec un très grand plaisir.

Samedi 20 février le maire de Toulouse a donné une interview à France Info et parmi les sujets abordés la réouverture potentielle des lieux culturels. Ce n'est pas la première fois que le sujet est abordé par Jean-Luc Moudenc et il n'est d'ailleurs pas le premier maire de France à porter sa ville volontaire pour tester les possibilités qui s'offrent à nous concernant la culture.

On parle ici de lieux pouvant accueillir du public comme les théâtres, les cinémas ou encore les musées. Tant d'endroits qui emploient du monde et donnent de la joie à ceux qui s'y rendent, tant d'endroits désertés depuis maintenant trop longtemps et qui nous manquent à toutes et à tous...

Une reprise dans le respect des règles sanitaires actuelles

Bien entendu il ne s'agirait pas de faire n'importe quoi, soyons bien d'accord là-dessus. En aucun cas le maire de Toulouse ne propose de tout réouvrir et de reprendre comme "avant". Non, ce qui est proposé c'est de respecter certaines jauges, des réglementations et la distanciation de mise. Toujours d'après Jean-Luc Moudenc, les Français ont désormais appris (malgré eux, ndlr) à vivre avec ces nouvelles obligations et savent se reponsabiliser.

Car oui, dans le cas de telles réouvertures c'est bien de responsabilisation dont il serait question. Il faut laisser une chance au retour de la culture, pour ses acteurs, pour le public, pour redonner de l'espoir aux gens.

Un test grandeur nature à Toulouse serait pour nous et pour beaucoup d'autres une immense bouffée d'oxygène et cela irait en toute logique dans le sens de cette récente étude prouvant qu'il est en ce moment plus dangereux de se rendre au bureau ou à l'école que d'aller au cinéma, au musée ou au théâtre...

Quoi qu'il en soit, si la mairie obtient gain de cause auprès du gouvernement et cherche des "cobayes" elle sait où nous trouver.

Fin des articles