Bientôt la fin des terrasses chauffées à Toulouse ?

© Page Facebook officielle : Le Péry

Dans le sillage d'une ville comme Rennes,Toulouse pourrait prochainement interdire les terrasses chauffées ou tout du moins se lancer dans une sorte de régulation de ce phénomène pas super responsable d'un point de vue écologique.


La première grande ville de France à avoir pris la décision de supprimer les terrasses chauffées (ou chauffantes, les deux se disent a priori) c'est donc Rennes, au début du mois de janvier et c'est peu dire que cette nouvelle a fait du bruit.

Cette volonté de s'inscrire dans une démarche toujours plus écologique a en effet trouvé un écho auprès d'autres municipalités qui ne devraient pas tarder à suivre le mouvement avec Bordeaux, Grenoble, Angers et surtout Paris qui sont les prochaines sur cette liste dont Toulouse pourrait bientôt faire partie.

Ces terrasses chauffées elles sont apparues pour la plupart en 2006, lorsque la Loi Evin a rendu la cigarette interdite dans les lieux publics, obligeant les restaurants et surtout les bars a trouvé une solution pour permettre aux fumeurs de perpétuer le fameux combo verre à la main/clope sans congeler sur place, devant la porte d'entrée.

Mais depuis les choses ont changées, évoluées et désormais les yeux du plus grand nombre se sont ouverts sur une urgence climatique et écologique toujours plus importante, même pour celles et ceux qui adorent fumer au chaud. Oui, l'écologie est enfin une priorité (sauf pour quelques irréductibles toujours plus intéressés par la technique de l'autruche et par des logiques économiques qui prennent le dessus sur tout le reste) et on ne va pas s'en plaindre.

Alors oui, Toulouse et sa municipalité semblent vouloir dire qu'il faudra compter sur eux pour des fermetures à venir des terrasses chauffantes mais dans les faits cela risque d'être un peu plus long que prévu. Car la ville de Toulouse a décidé de bosser en concertation avec les commerçants et les organisations professionnelles et de mener à bien une étude poussée... On se dirige a priori vers un usage modéré de ces terrasses pour commencer (ne pas laisser tout allumé toute la journée, par exemple) et ça sera déjà pas mal pour un début.

Car la vérité c'est que les effets d'annonce de la part des politiques on commence à s'y habituer alors que les actes, eux, semblent toujours mettre pas mal de temps à se faire voir...

Fin des articles