Les sushis, nocifs pour ta santé ?

Les sushis ont conquis notre alimentation. C’est un plat simple, efficace, et il faut l’avouer quand même hyper bon. Or, il s’avère qu’en manger pourrait être néfaste pour notre santé selon une nouvelle étude. A prendre tout de même avec des baguettes. 

On avait déjà eu vent des possibles effets néfastes de la consommation de poisson cru, car il pourrait contenir des parasites, et notamment l’anisakis, comme le révèle le Center for Disease Control and Prevention. Mais il en faut bien plus pour stopper notre folie des sushis ! C'est du moins ce qu'on pensait jusqu'à ce fait divers qui nous vient du Portugal...

Il y a quelques jours, un jeune Portugais s’est présenté à l’hôpital. Depuis près d’une semaine, il était victime de très fortes douleurs abdominales, de vomissements, de nausées et de fièvre. Les médecins ont ainsi osculté le patient et ses intestins à l’aide d’une caméra et y ont découvert la présence d’un parasite : l’anisakis.

L’anisakis est une larve que les poissons ingurgitent. Le seul moyen de la détruire ? Cuire le poisson. Lorsqu’il est cru, l’anisakis peut être transféré dans notre organisme, ce qui crée une inflammation de notre estomac et provoque ainsi des symptômes tels que les nausées, le vomissements et autres réjouissances !

Selon le docteur Joana Carmo, interrogée par CNN à propos de cette maladie : « dans les pays européens, la présence de tels parasites dans les poissons est probablement plus importante qu’on ne le croit ». Elle cite également une étude selon laquelle l'anisakis aurait été trouvée dans 39,4% des maquereaux frais sur un marché de Grenade, en Espagne. Et d'ajouter qu’une autre étude menée en Espagne aurait également révélé que 56% des merlans vendus dans cinq chaînes de supermarchés en étaient infestés.

Cela ne veut pas pour autant dire qu’il faut stopper les sushis (non ça, jamais !), mais simplement s'assurer de la fraîcheur du poisson, être alerte et évidemment aller chez le médecin si on voit un de ces symptomes apparaître !


Source