The Period Game : un jeu de société conçu pour parler des règles sans tabou

Conçu par Daniela Gilsanz et Ryan Murhpy, deux designers de l’École de Design de Providence au États-Unis, The Period Game est un jeu de société sur la menstruation. Le but du jeu ? Aborder le sujet des règles avec les pré-adolescents de manière ludique et originale, sans aucun tabou.


Il est temps d’apprendre à parler des règles de manière légère et ainsi éduquer les plus jeunes à casser les stéréotypes. Elles ne sont ni sales, ni honteuses, simplement naturelles, et cet aspect est essentiel pour appréhender plus sereinement le passage sensible de la puberté.

Ce jeu de société sur la menstruation s’efforce de transformer une situation généralement difficile en une expérience d’apprentissage amusante et positive. Le jeu explique ce qu’il se passe dans le corps et comment « suivre le courant ». Destiné aux jeunes de tout sexe, il se divise en cases allouées aux jours 1 à 15 du cycle, allant de l’ovulation aux syndromes prémenstruels et aux règles bien entendu.

Eh oui, même les garçons se sentiront concernés ! On retrouve en son centre un utérus en relief, distribuant des billes à chaque tour. Une bille rouge pour une case règles, une bille violette pour une case infirmerie, une blanche pour avancer d’une case. Les cartes permettent soit de contrer le syndrome prémenstruel, soit de choisir sa protection en fonction de la situation et de l’abondance du flux. Il faut terminer le jeu en ayant toujours une carte de protection d’avance et ainsi décrocher le titre de "Period Pro". 

Les mots tabous deviennent alors naturels et la façon dont le cycle menstruel est enseigné prend alors un tout autre tournant, beaucoup plus léger, ludique et amusant, permettant aux concernées de ne plus avoir à cacher leur tampon dans leur manche pour aller aux toilettes.

The Period Game a même été testé par des éducateurs, des gynécologues et psychologues scolaires. Disponible en anglais uniquement, on attend ce jeu en version française avec impatience ! 

Plus d'infos

 

Fin des articles