Un gros projet urbain va réembellir les canaux de Toulouse

Depuis le 13 janvier 2023, la Mairie a laissé entrevoir son projet "Grand Parc Canal", qui consiste à repimper les canaux de Toulouse. Après 18 mois de concertation, les premiers plans d’attaque se mettent en place. Canal du Midi, canal de Brienne, canal latéral de Garonne, comment la ville va-t-elle les rendre plus canons ?

Moins de circulation automobile

On savait déjà que le maire de Toulouse souhaitait réduire de moitié le nombre de voitures près du Canal du Midi. Un voeu qu’il compte bien réaliser d’ici 2030. Avec le plan "Grand Parc Canal", l’objectif est d’aspirer à plus de verdure autour des canaux de la Ville Rose, que la circulation automobile soit réduite afin que les piétons et cyclistes aient plus d’espace pour eux. Cela annonce également plus d’activités de parcours ! Les Toulousains seraient les premiers ravis de cette innovation, car le surplus de voitures autour des canaux était une gêne déjà relevée.

Une étude démontre que 60% des automobilistes pourraient se déplacer autrement qu’en voiture autour des canaux (métro, bus, vélo, marche à pied…) Il faudrait en revanche sacrifier des places de parking comme au niveau du bassin de l’Embouchure. Vers St-Pierre-des-Cuisines, on remplacerait ces places par des arbres et de la pelouse. D’ici juillet 2025, il est quasi certain qu’un futur parvis Brienne Saint-Pierre va voir le jour. Avec toutes ces métamorphoses, bientôt un nouveau sens de circulation à Toulouse ?

Sécuriser les canaux, les éclairer, les végétaliser

La mission "réenchanter les canaux" passe également par la sécurité des riverains et des touristes qui s’y baladent. Un projet d’éclairage nocturne est donc en cours de réflexion. Mais le but est également de les rendre plus agréables, par de la végétalisation par exemple. Donc doubler les rangées d’arbres le long des points d’eau est grandement évoqué… Des micocouliers devraient être plantés aux abords du canal de Brienne, pour des chênes du côté du canal du Midi.

Enfin, des bancs et plus d’aménagements de vie seront installés d’ici les 7 ans à venir. Quant aux idées encore en cours de cheminement, on retrouve : un mur d’escalade à la place des trémies des Minimes, des installations temporaires (aires de jeux, transats, tables, terrains de boules) au niveau du parking supprimé au Port-Saint-Sauveur, enfin, une grande allée où se balader du côté du Jardin des Filtres, si une voie de circulation est réservée pour ce projet à l’Embouchure…

Dix sites retenus pour projets d’aménagements

Ces dix sites (près des canaux) ont été retenus afin d’expérimenter de nouveaux dispositifs entre 2024 et 2025. Soit des "projets d’urbanisme tactique". Parmi eux, nous retrouvons : Les trémies des Minimes, le port Saint-Sauveur, le Port de l'Embouchure et le bassin des Filtres, le boulevard Griffoul-Dorval, l'écluse et le lac de bocage de Fenouillet, les cales de Radoub, la Pignole à Saint-Jory, l'écluse de Lespinasse.

Au programme : plus de voies piétonnes, suppression de certains parkings, installation de mobilier, réaménagements et même des points de restauration ainsi que des espaces ludiques du côté du canal latéral (au nord de la métropole à Lespinasse, Fenouillet et Saint-Jory). Des canaux canons, ça promet d’envoyer du lourd à Toulouse !

Source

Fin des articles