Une femme décédée utilise une IA pour parler avec ses proches lors de son enterrement

undefined 22 août 2022 undefined 18h59

Pauline Pinoy

En juin dernier, une femme britannique nommée Marina Smith décède à l’âge de 87 ans. Quelques jours plus tard, elle réapparait le jour de son enterrement pour répondre aux questions de sa famille venus lui rendre un dernier hommage. Véritable expérience holographique, Marina est revenue brièvement à la vie sous la forme d’une vidéo interactive. 

Un témoignage post mortem proposé par une start-up 

Fondée à Los Angeles par Stephen D.Smith et Heather Maio-Smith, cette start-up a été créée à l’origine pour préserver les souvenirs et la mémoire des survivants de la Shoah, elle permet aujourd’hui à chacun d’avoir une conversation avec un proche décédé. Comment ? Grâce à une intelligence artificielle et vous (encore vivant, évidemment). C’est ce qu’a réalisé Marina Smith de son vivant pour laisser un dernier souvenir à ses proches. Installée devant vingt caméras, elle a répondu à 250 questions pour créer son témoignage post mortem. Traitée ensuite par une intelligence artificielle (IA), elle a permis à ses proches d’avoir une dernière discussion tous ensemble. 

Nouveau grand sujet qui intéresse de plus en plus les géants de la tech, Amazon avait déjà créé au mois de juin 2022 une nouvelle fonctionnalité d’Alexa qui lui permet d’imiter des voix et notamment celles de personnes décédées. En 2019, un défunt avait déjà enregistré sa voix pour la diffuser lors de son enterrement, sur un ton plus ironique cette fois-ci.