Coronavirus : quels sont les lieux publics clos où le masque sera obligatoire ?

Interviewé ce mardi 14 juillet, Emmanuel Macron a déclaré vouloir "prévenir" et "préparer" l'émergence d'une deuxième vague du coronavirus. Parmi les mesures annoncées, l'obligation du port du masque dans les "lieux publics clos" à partir du 1er août. 

Si aujourd'hui, le masque est obligatoire uniquement dans les transports en commun et dans les magasins qui l'imposent, la donne changera au 1er août. Le président de la République a suggéré aux Français de « porter le masque au maximum quand ils sont dehors et, a fortiori, quand ils sont dans un lieu clos ».


Les mairies, les postes et les salles de cinéma concernées

Concernant la définition du "lieu clos", "Il va y avoir « un travail assez rapide de définition de la part du gouvernement » pour déterminer « de quels lieux publics on parle, comment l'obligation s'applique », a exprimé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, sur BFMTV. « Ce qu'il faut comprendre, dans les mots du président, c'est qu'il ne faut pas attendre le 1er août pour porter un masque dans les lieux publics ».

Si on s'en réfère au site de l'Administration française, qui liste les établissements recevant du public (ERP) comme « des bâtiments dans lesquels des personnes extérieures sont admises », « peu importe que l'accès soit payant ou gratuit, libre, restreint ou sur invitation », tous les lieux facilement accessibles au public sont concernés. 

Citons notamment les espaces dédiés à des services publics (les mairies, les hôpitaux, les bibliothèques, les préfectures, la Poste...), les établissements recevant du public (banques, gymnases, lieux de culte, salles de concert, salles de cinéma...) et les commerces de détail (bars, restaurants, hôtels, centres commerciaux...).

Si le gouvernement s'en tient à la définition de l'Administration française, les entreprises recevant uniquement du personnel ne seront pas concernées par cette mesure, qui reste pourtant fortement recommandée. 

Fin des articles