Réouverture des clubs : « une dose de vaccin, une entrée offerte »

  • Agathe S
  • Loisirs
  • Publié le 9 Juillet 2021 à 16h47

Ce vendredi 9 juillet 2021 est un grand jour pour le monde de la nuit. Vous vous souvenez de ces salles à la lumière tamisée et à l’ambiance festive, celles qui ouvraient une fois minuit passé et dans lesquelles on dansait jusqu’au bout de la nuit ? Jadis, on appelait ces lieux « boites de nuit »...

Seize mois que nous n’avons pas mis le feu à la piste de danse, chanté à tue-tête sur des musiques insupportables et fini trempés d’un mélange de notre propre sueur et de celle de nos ami·e·s d’une nuit. Seize mois que le monde de la nuit, celui qui se couche au premières lueurs du jour et se réveille à l’heure où la ville s’endort, n’a pas fait vibrer les corps de ces fêtards et fêtardes à l’arrêt depuis mars 2020.

 
De nombreux établissements fermés

Contrairement à ce à quoi on aurait pu s’attendre après 16 mois de fermeture, nombreuses sont les boites de nuit qui resteront fermées ce soir. La raison ? La peur pour de nombreux patrons de clubs de voir leur établissement fermer de nouveau à cause d’une reprise épidémique. Il y a également la crainte de créer des clusters, en raison de la très faible vaccination des jeunes, ainsi que trop souvent une ouverture à perte pour bon nombre d'entre eux. Ainsi, ce sont près de 75% des boites de nuit qui resteront fermées jusqu’à la fin de l’été.

Parmi les patrons de clubs ne souhaitant pas rouvrir ce soir, nombreux sont ceux qui craignent de vivre un scénario semblable à ce qui se passe en Espagne, où les boites de nuit on été contraintes de refermer leurs portes. En effet, de nombreux clusters ont été détectés suite à des soirées passées à l'intérieur.

 
« Une vaccination, une entrée offerte »

Face à tous ces enjeux, les syndicats l’Union des métiers et industries de l’hôtellerie (Umih) et le Groupement national des indépendants (GNI) ont lancé une opération coup de poing : ils proposent d’offrir une entrée gratuite à toute personne ayant au moins une dose de vaccin, afin d’encourager la jeunesse à se faire vacciner. Avec cette mesure, le monde de la nuit espère limiter le nombre de contaminations et surtout montrer l’impact qu’il peut avoir dans la stratégie vaccinale à l’égard des jeunes. De nombreux établissements participent à cette opération. Cependant, à l’heure actuelle, nous n’avons pas encore de liste exhaustive.

Pour profiter d’une soirée en boite de nuit, le pass sanitaire sera exigé (test négatif ou certificat de vaccination complet datant d’au moins 15 jours).

Fin des articles