Ces mots que les toulousains ne prononcent pas comme les autres

  • Marie
  • Insolite
  • 27/04/2017
© Goodkrak

Toulouse, notre accent, nos expressions bien à nous. On adore, on en est fiers et on s'en fiche que le reste du pays ne nous comprennent pas à chaque fois que l'on parle. Enfin, parfois ça nous énerve parce qu'on nous prend pour des "arriérés" mais ça va, on a l'eau courante et l'électricité chez nous, ne vous en faites pas pour nous les parisiens ! Petite rétrospective de ces mots qu'on prononce pas toujours comme le reste de la France.

Pain au chocolat

Le grand classique qui va relancer un débat mais nous, on sait que l'on ne se trompe pas. C'est chocolatine ! Ce sont les autres qui se trompent. On en est fier de notre chocolatine.

Sac

Le fameux sac en plastique que l'on demande dans un commerce... Chez nous, c'est une poche un point c'est tout. Et puis ça amuse la galerie quand on demande une poche pour notre chocolatine (ce que l'on ne fait jamais puisque la chocolatine on la déguste en se baladant le long des quais qui bordent la Garonne). Du coup, retenez bien ce mot : POCHE !

Rose

Ou même la prononciation du -o tout seul. rose se prononcerait rôse mais nous, on dit "rause". C'est chantant, c'est plus joli, c'est sexy comme une culotte en dentelle rose. Sachez que quand vous venez à Toulouse, vous venez dans la "Ville Rauze".

Un/Hein

Bon nombre de français ne font pas la distinction entre les sons "un" et "ein", ils le prononcent "ein". Mais nous, on l'entend cette différence, du coup, on a décrété que c'était eux qui se trompaient, pas nous ! Et ça fonctionne aussi avec "à jeun" et "Agen". Pour l'anecdote, une amie ayant grandie en région parisienne m'a dit un jour qu'elle devait aller faire une prise de sang "à jeun", sauf qu'avec sa prononciation bizarre, j'ai compris "Agen". Mais pourquoi donc avait-elle besoin d'aller à Agen pour faire une prise de sang milediou ?

"À un moment donné"

Parfois, le toulousain parle vite alors il mange quelques mots. C'est comme ça que "à un moment donné" est devenu "amendonné". Pas de quoi en faire un fromage.

Baffe

Ne cherchez pas, chez nous, c'est une bouffe. On peut même dire "Tu vas bouffer une bouffe" quand on est très énervé (mais on ne passe pas à l'acte, c'est pas bien, ne faites pas ça chez vous les bonbons).

Moins

D'accord, on aime bien prononcer toutes les lettres des mots. Non mais attendez aussi, si on les écrits, il faut bien les faire vivre. Alors le -s de "moins", on le prononce. Pas de jaloux !

Coffre

Un grand classique là aussi : la poche qui contient les chocolatines va directement dans la malle... de la voiture ! Et oui, le coffre devient malle. Et puis c'est tout !

Il y a d'autres mots que l'on prononce différemment mais comme ce sont des insultes, on a décidé de ne pas les écrire...