Pépite : un döner kebab comme à Berlin

© Sürpiz

Depuis plusieurs semaines, des rumeurs résonnaient dans la capitale au sujet de l'ouverture d'un lieu un peu spécial. Un endroit stylé où l'on pourrait déguster un kebab de compet' tout droit venu de la capitale allemande. Sachez que les rumeurs ne s'étaient pas trompées, on est allé découvrir Surpriz et on a adoré !


En plein cœur du 11e, du côté d'Oberkampf, deux jeunes Berlinois ont posé leurs bagages avec la merveilleuse ambition de nous faire découvrir ce qu'est un VRAI kebab. Pierres apparentes et carreaux de ciment usés par le temps, Surpriz ressemble à un ancien petit palais turc. Il est tôt, mais en cuisine Stephane et Benedikt font déjà face à un petit attroupement : « On a très rapidement eu nos habitués, certains viennent même plusieurs fois par semaine ». Ah ouééé ? Hâte de goûter ! 

Quelques minutes plus tard, on emprunte le petit couloir de mange-debout avec notre kebab fumant pour aller s'installer dans les canapés en velours chînés, et le déguster confortablement. Les bouchées s'enchaînent et une jolie sensation nous envahit... laquelle ? Celle de l'émotion, pardi !

D'abord le pain goûteux, parfaitement toasté et fait à la main tous les matins par un petit boulanger turc du 10e arrondissement. À l'interieur, de fines tranches de poulet grillé et mariné (provenant du même boucher que Moustafa, aka le meilleur kebabier de Berlin), cotoient un incroyable mélange de crudités et de légumes cuisinés ; poivrons, aubergines, courgettes, carottes, roquette, chou rouge et blanc, tomates, persil, menthe... le tout saupoudré de fromage frais émiété et saucé de trois petites créations maison (le must ? l'ajout du petit zeste de citron).

Et pour les moins viandards d'entre nous, une version végétarienne est même proposée à base de légumes grillés et d'hallumi rôti.

Un duo accueillant et chaleureux, une recette raffinée, un savoir-faire maîtrisé, un endroit qui nous a fait voyager : voilà LA bonne suprise de ce début d'été ! 


Sürpriz

110, rue Oberkampf – 11e
12h-15h puis 18h30 jusqu'à ce que la broche soit finie

Fin des articles