Les spectacles et pièces de théâtre à voir absolument en octobre

Théâtre engagé, théâtre immersif ou adaptations, voici une sélection de 9 pièces qui débarquent sur scène en octobre pour notre plus grand plaisir.


Vie et Mort de Mère Hollunder au Théâtre du Rond Point


Le topo

Mère Hollunder, c’est l’un des personnages secondaires du roman Liliom écrit par Ferenc Molnár en 1909. Quand cette pièce est adaptée au théâtre en 2014, c’est Jacques Hadjaje qui incarne cette vieille dame hongroise, entourée de ses poules, d’un magnétophone, et qui porte toujours un appareil photo autour du cou pour photographier les jeunes gens. Après s’être pris d’affection pour ce personnage, il décide de lui redonner vie.

Ici il crée ainsi toute l’histoire de Mère Hollunder, personnage sans nom ni histoire, en lui attribuant le premier rôle d’une pièce qui lui est dédiée. Personnage d’abord ordinaire, cette pièce la hisse au rang d’héroïne et nous raconte la vie d’une femme d’un autre temps, simple et libre, qui nous transmet sa liberté de vivre.

Pourquoi c’est cool

Parce qu’ici, c’est un hommage aux figurants, aux anonymes, aux personnages qu’on remarque à peine et qui n’ont pas véritablement d’histoire, de la part de ce metteur en scène qui s’est pris d’affection pour ces personnages de l’ombre sans qui on n'aurait que des demi-histoires. Une création à la fois touchante et unique à découvrir au Théâtre du Rond Point.

Mère Hollunder© Pascal Victor

Vie et Mort de Mère Hollunder

Du 18 septembre au 13 octobre 

Théâtre du Rond Point
2 bis, avenue Franklin Delano Roosevelt – 8e
Plus d’infos 



12 hommes en colère au Théâtre Hébertot

Le topo

Adaptée du roman de Reginal Rose (1953) et du film de Sydney Lumet (1957) Twelve Angry Men, cette œuvre mythique revient pour une adaptation sur scène qui va nous transporter dans l’esprit des protagonistes et des enjeux auxquels ils font face.

L’histoire ? Un jeune homme est accusé d’avoir tué son père. Risquant la chaise électrique, son sort repose entre les mains de 12 jurés qui doivent rendre un verdict unanime pour le condamner, ou non. 11 sont convaincus de sa culpabilité, mais l’un d’eux va émettre des doutes. Une pièce haletante durant laquelle la tension est palpable et où l’on ressent que pour certains, la justice est secondaire face à la volonté d’en finir avec cette histoire, ou encore face aux préjugés solides.

Pourquoi c’est cool

Parce que cette pièce nous parle encore aujourd’hui et est au cœur de nombreux sujets d’actualité dans lesquels on se questionne sur la façon dont la justice est rendue, et sur l’impact des préjugés et de l’intolérance des uns sur la vie des autres.

12 hommes en colère© Photo Lot

12 hommes en colère
Du 3 octobre 2019 au 5 janvier 2020
Théâtre Hébertot
78 bis, boulevard des Batignolles – 17e
Plus d’infos


La lesbienne invisible au théâtre des Béliers Parisiens

Le topo

Après avoir cartonné entre 2009 et 2014, La lesbienne invisible revient au théâtre, incarnée cette fois par la comédienne Marine Baousson, qui va jouer cette jeune femme faussement naïve qui découvre son homosexualité et qui essaye tant bien que mal de convaincre ses proches, qui n’y croient pas du tout. En passant par les boites branchées parisiennes ou par le dîner en famille durant lequel elle fait son coming-out, la comédienne nous dresse le portrait de celles et ceux qui croisent sa route quelle que soit leur orientation, et nous fait réfléchir sur la necessité ou non de se justifier auprès des autres.

Pourquoi c’est cool

Pleine d’autodérision, cette pièce traite de façon joyeuse et décomplexée du parcours chaotique de cette jeune femme vers l’épanouissement. Qu’il s’agisse de se l’avouer à soi-même, à ses proches ou à des inconnus, cette pièce vous fera vivre un voyage vers l’acceptation de soi, sans la validation des autres.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Marine Baousson (@marinebaousson) le

La lesbienne invisible

Du 6 octobre au 24 novembre
Théâtre des Béliers Parisiens

14 bis, rue Saint-Isaure – 18e
Plus d’infos


Les Petits Bonnets, au Cirque Électrique

Le topo

Les Petits Bonnets c’est l’histoire de trois femmes : l’Amazone, Bouche Cousue et la Joconde, qui décident de se révolter ; mais c’est aussi une histoire de la lutte ouvrière féminine et de sa représentation. Employées d’une usine de lingerie, elles décident de mener une révolte en occupant l’usine après une vague de licenciements. S’interrogeant sur le sens de leurs vies, elles rêvent d’émancipation. Véritable spectacle de cirque, cette pièce mêle à la fois une histoire profondément ancrée dans notre actualité, et la poésie des artistes de cirque qui travaillent avec leur corps et qui expriment grâce à cela comment le corps des ouvrières souffre du travail, mais aussi de la lutte.

Pourquoi c’est cool

Parce que cette histoire résonne avec la façon dont sont traitées médiatiquement les luttes ouvrières. Ici, le personnage de Madame Loyal incarne à la fois le cirque, la foire et le show télévisé, et nous montre le traitement médiatique fait d’une telle histoire, avec une récupération "charmante" des ouvrières de lingerie avides de libertés.

Petits Bonnets

Les Petits Bonnets
Du 11 au 20 octobre
Cirque Électrique
Place du Maquis du Vercors – 20e
Plus d’infos


Memento mori : théâtre immersif policier aux Érables de Meudon

Le topo

1932. Vous arrivez dans un hôtel particulier au sein duquel les membres du Cercle Vitruve se sont rassemblés pour assister à une séance de spiritisme donnée par Paul Sérusier. L’atmosphère est pesante et mystérieuse, vous sentez que quelque chose se passe. Le corps d’un des invités est retrouvé sans vie, et soudain, l’action commence.

Véritable expérience de théâtre immersif, Mémento mori vous invite dans un univers du siècle dernier pour passer une soirée avec un assassin, que vous allez devoir démasquer en étant attentif au moindre détail.

Pourquoi c’est cool

Parce que pour une fois, on ne passe pas la pièce dans notre siège mais on devient acteur du récit. Véritable roman policier en 3D, toutes les actions se passent en simultané dans les 7 pièces de la maison au sein de laquelle les visiteurs sont invités à déambuler, à écouter les conversations, à être témoins des actions des personnages qu’ils côtoient et avec lesquels ils peuvent interagir pour qui sait, peut-être démasquer le coupable à la fin de la pièce.

Memento Mori

Memento mori

Du 21 au 31 octobre 

Les Érables

15 bis, rue Marcel Allégot – 92190
Plus d’infos



Reconstitution : le procès de Bobigny, au théâtre de la Cité Internationale

Le topo

Le procès de Bobigny a eu lieu le 8 novembre 1972. Un procès retentissant pour l’avortement d’une jeune fille à la suite d’un viol, qui a marqué un moment crucial dans l’avancée des droits des femmes et la cristallisation des combats féministes de l’époque. Ici, Émilie Rousset et Maya Boquet ont recueilli des archives, des témoignages directs de personnes qui ont fait partie ou qui ont suivi cette affaire, comme la comédienne Françoise Fabian, ainsi que d'autres contemporains qui viennent s’exprimer sur le sujet.

Ici, pas de scène, mais des îlots disposés sur le plateau du théâtre, chacun occupé par un comédien. Les visiteurs sont invités à déambuler librement, et à s’installer à un poste d’écoute pour écouter les interviews retranscrites, incarnées par les comédiens qui s’adressent à eux.

Pourquoi c’est cool

À mi-chemin entre voyage dans les archives et théâtre immersif, le visiteur est libre de rester, de partir, et de créer son propre chemin de compréhension. Dans le cadre du Festival d'Automne à Paris, ce dispositif théâtral laisse place à la réflexion, mais aussi à l’échange, en revenant sur une affaire qui a permis de donner la voix à beaucoup de femmes.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par T2G / Théâtre de Gennevilliers (@t2gennevilliers) le

Reconstitution : le procès de Bobigny
Le 19 et 20 octobre

Théâtre de la Cité internationale
17, boulevard Jourdan – 14e
ET du 10 au 14 octobre
T2G Théâtre de Gennevilliers 

41, avenue des Grésillons – 92230
Plus d’infos pour la pièce au théâtre de la Cité Internationale
Plus d'infos pour la pièce au T2G Théâtre de Gennevilliers


Tigrane au Lucernaire

Le topo

Dans une société pleine d’aprioris, Tigrane, un jeune homme de 17 ans issu d’une famille difficile, a du mal à trouver sa place car il est vu comme un élève "à problèmes". Depuis un an, Isabelle, l’une de ses professeurs, apprivoise ce garçon au caractère rebelle et le sensibilise à l’art, produisant un véritable choc chez ce garçon. Tigrane s’apaise à la rencontre de Basquiat ou du Caravage, et s’essaye même au dessin. Mais un jour il disparait, et on ne retrouve plus que son skate et ses bombes de peinture au bord d’une falaise.

Pourquoi c’est cool

Cette pièce a été imaginée en résonance avec l’histoire d’une jeune fille de 15 ans qui grandit dans une famille fragile, et qui s’était suicidée en apprenant son redoublement. C'est donc un véritable cri du cœur de la part de l’auteur, qui recueille entre 2014 et 2017 des témoignages de jeunes dans des situations similaires, se questionnant sur ce qui a conduit cette jeune fille à ce geste, et pourquoi le monde lui est apparu si hostile. Une réflexion sur la place de l’école et de l’art dans la vie de ces élèves, et sur la necessité de l’art d’être representé par toutes les strates de la société.

Tigrane© Pauline le Goff

Tigrane

Du 23 octobre au 8 décembre

Le Lucernaire
53, rue Notre-Dame-des-Champs – 6e

Plus d’infos


La liste de mes envies au Théâtre Lepic

Le topo

L’histoire, c’est celle de Jocelyne, une mercière d’Arras qui manque un peu de confiance en elle et qui est un peu trop gentille, mais qui vient de gagner le gros lot à l’Euromillion. Elle qui vit une petite vie simple et tranquille, la voit d’un coup boulversée par cette fortune soudaine, qu’elle n’avoue pourtant à personne. Tiraillée entre avouer ou ne rien dire, tout en imaginant la liste de ses envies, c’est une véritable réflexion sur notre rapport au bonheur et à l’argent, et aux sacrifices que nous sommes prêts à faire pour avoir l’un ou l’autre, dans laquelle cette pièce nous embarque.

Pourquoi c’est cool

Parce que sur scène, un seul acteur incarne tous les personnages. Choix audacieux mais qui fonctionne, puisque le comédien incarne aussi bien Jocelyne et ses tourments, que son mari matérialiste ou ses deux amies qui rêveraient d'être à sa place. 

Liste de mes envies

La liste de mes envies
Du 20 septembre au 15 décembre
Théâtre Lepic
1, avenue Junot – 18e
Plus d’infos

Fin des articles

Paramètres des cookies