Les pièces et spectacles immanquables en février

Maintenant que vous êtes des pros du théâtre, on ne doute pas que vous attendez avec impatience la cérémonie des Molières qui aura lieu en mai. Pour patienter, on vous a préparé une sélection de pièces et spectacles à voir au plus vite pour briller lors de votre prochain dîner.


Le Cabaret décadent, au Cirque Électrique
 

Le topo

Aller au Cabaret décadent, c’est un peu Noël en février. Prenant place sous le chapiteau du Cirque Électrique le temps d’un mois de représentations exceptionnelles, Le Cabaret décadent est un véritable festival de talents et de folie certaine. Sous ce chapiteau, on vient voir une drag queen qui crache du feu pendant qu’elle danse, une équilibriste berlinoise, ou encore un artiste qui en plus de tourner dans son cerceau nous fait tourner la tête.

Pourquoi c’est cool

Animé par un Monsieur Loyal qui domine le chapiteau du haut de ses talons, c’est une expérience magique et sensuelle qui ne vous laissera sûrement pas indifférents. On y vient aussi pour le lieu, puisque dans cette atmosphère de velours rouge et de mystères, vous pourrez dîner autour de la piste, et terminer la soirée en dansant sur celle-ci. Un spectacle idéal pour découvrir l’univers du cabaret, ou pour vivre une soirée de décadence pure. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Valérie Talagas (@valerietalagas) le

Cabaret Décadent 
Cirque Électrique 
Place du Maquis du Vercors – 20e

Du 12 février au 29 mars
Plus d’infos


Memento Mori
, l’enquête immersive dans un hôtel particulier

Le topo

1932. Vous arrivez dans un hôtel particulier au sein duquel les membres du Cercle Vitruve se sont rassemblés pour assister à une séance de spiritisme donnée par Paul Sérusier. L’atmosphère est pesante et mystérieuse, vous sentez que quelque chose se passe. Le corps d’un des invités est retrouvé sans vie, et soudain, l’action commence. Véritable expérience de théâtre immersif, Mémento mori vous invite dans un univers du siècle dernier pour passer une soirée avec un assassin, que vous allez devoir démasquer en étant attentif au moindre détail.

Pourquoi c’est cool

Parce que pour une fois, on ne passe pas la pièce dans notre siège mais on devient acteur du récit. Véritable roman policier en 3D, toutes les actions se passent en simultané dans les 7 pièces de la maison au sein de laquelle les visiteurs sont invités à déambuler, à écouter les conversations, à être témoins des actions des personnages qu’ils côtoient et avec lesquels ils peuvent interagir pour qui sait, peut-être démasquer le coupable à la fin de la pièce.

Memento mori
Les Érables
15 bis, rue Marcel Allégot – 92190 
Du 8 au 20 février 2020
Plus d’infos


Aime-moi
, au Funambule 

Le topo

L’histoire, c’est celle d’un couple qui s’aime passionnément et qui un jour donne naissance à un enfant. Une arrivée qui va bouleverser leur vie, puisque celui-ci grandit avec un handicap mental. Face à cette épreuve de la vie, chacun est touché, et va devoir apprendre à ne plus simplement vouloir être aimé, mais aussi à savoir dire "je t’aime". 

Pourquoi c’est cool

Abordant le thème du couple, de l’amour, du handicap mental chez l’enfant et du rapport à l’autre, cette pièce nous fait passer par une foule de sentiments qui se bousculent dans l’esprit des différents protagonistes. Une pièce touchante sous la forme d’un conte pour adultes, qui aborde un sujet difficile, mais avec une volonté de transmettre un véritable message d’amour.

 

Aime-moi ! 
Théâtre Le Funambule

53, rue des Saules – 18e 
Jusqu’au 25 février

Plus d’infos


La féminité sacrilège
, la pièce féministe à la manufacture des Abbesses 

Le topo

Seule en scène, la comédienne Albra Foniallaz endosse les rôles de deux femmes, dans une première création personnelle résolument féministe. D’abord Camille Claudel, artiste condamnée sous prétexte d’aliénation mentale à la réclusion à vie dans un asile, puis Sarah Rosenfelt, une jeune fille juive survivante du ghetto de Varsovie. Faisant se croiser les histoires d’un personnage réel et d’un personnage fictif, cette pièce expose ainsi deux approches différentes de la cause féminine. 

Pourquoi c’est cool

Via un texte de Philippe Pélissier, la comédienne incarne ainsi deux femmes qui ont connu l’enfermement, et qui deviennent alors emblématiques de ce que la femme a dû vivre, vit et subit encore de la part de l’ordre socio-politique et religieux. Une pièce qui met en lumière l’empreinte masculine et la puissance patriarcale, dont la femme a été et reste encore bien souvent l’otage sacrificiel. 

La féminité sacrilège
Manufacture des Abbesses
7, rue Véron – 18e
Jusqu’au 26 février
Plus d’infos


Offenbach & Wachs, au théâtre Marigny 

Le topo

À l'époque romantique, les opéras et opérettes en un acte représentent presque deux tiers du répertoire lyrique français. Aujourd'hui presque completement oubliés, ces œuvres avaient pourtant pour mission de servrir de lever de rideau aux pièces en trois actes. Clou de la soirée pour les salles les plus modestes, les opéras et opérettes sont remis au goût du jour grâce au Palazzetto Bru Zane qui nous présente ainsi deux œuvres à succès, à redécouvrir sur la scène du théâtre Marigny. 

Pourquoi c’est cool

Un Mari dans la serrure, c’est une opérette en un acte avec une musique signée Frédéric Wachs. S’aventurant dans les contrées de l’absurde, on suit les déboires de Bigorneau, un homme qui a aperçu sa voisine Thérézine poignarder quelqu’un chez elle. Ne comprenant que plus tard qu’il s’agissait d’une actrice s’entrainant sur un mannequin, l’homme entré par erreur chez celle-ci enchaine les situations absurdes. 
Conversation alsacienne, c’est une opérette en un acte au succès immédiat, mis en musique par Jacques Offenbach. Mettant en scène un couple d’Alsaciens, l’amusement est immédiat pour le public qui entend se mêler les langues française et allemande. 
Jacques Offenbach – roi de l'opérette – nous entraîne en pays alsacien avec Lischen et Fritzchen et leurs accents prononcés, tandis que les rebondissements irrésistibles d'Un mari dans la serrure de Frédéric Wachs s'aventurent dans les contrées de l'absurde. Ce troisième spectacle de la saison des Bouffes de Bru Zane se poursuit crescendo avec ce diptyque haut en couleur dans une mise en scène rythmée par Romain Gilbert !

Lischen / Thérézina Adriana Bignagni Lesca - Fritzchen / Bigorneau Damien Bigourdan - Jean-Marc Fontana piano - Romain Gilbert mise en scène

Offenbach & Wachs
Théâtre Marigny
Carré Marigny – 8e
Du 28 février au 5 mars
theatremarigny.fr | 01 76 49 47 12

Plus d’infos


Close
, le spectacle immersif dans un cabaret de 1918

Le topo

Paris, 1918, les artistes révolutionnaires et les marginaux se retrouvent dans le seul lieu où on peut encore faire la fête : le cabaret Phénix. Géré par des femmes puisque les hommes sont partis au front, c’est un lieu magique et décadent dans lequel on s’engouffre. Ce soir, c’est une soirée particulière puisque Blanche, la petite protégée du cabaret, s’apprête à épouser le Capitaine Emile Barbiquet revenu de la guerre. Mais pendant cette soirée, les choses risquent bien d’être bouleversées par des évènements imprévus.

Pourquoi c’est cool

Dans un lieu tenu secret, complètement transformé pour l’occasion par une scénographe, vous pouvez explorer coulisses et salles pour aider la mariée à se préparer, lire des lettres qu’on se passe discrètement et découvrir les secrets des uns et des autres, écouter aux portes ou encore conseiller certains personnages sur les décisions à prendre tout en buvant un verre avec eux. Pour se distinguer des comédiens à visage découvert, le public est invité à porter un masque qui permettra aux protagonistes de savoir avec qui interagir, tout en conservant un certain mystère. Ici, le public peut vraiment participer et s’immerger dans l’ambiance cabaret, afin de donner à cette histoire un dénouement qui change d’un soir à l’autre.

Close
Lieu tenu secret 
Dresscode conseillé : tenue de soirée ou de cabaret 
Jusqu’au 5 avril
Plus d’infos


Ich Bin Charlotte
, au Théâtre Libre

Le topo

Tirée d’une histoire vraie, cette pièce retrace l’enquête troublante menée par 2 amis américains pour tenter de percer le mystère de Charlotte von Mahlsford, un personnage fascinant devenu une véritable icône de la pop culture berlinoise. Collectionneuse de meubles anciens ou encore gérante de son cabaret dans les années 50, Charlotte est interprétée par Thierry Lopez, qui incarne également plus d’une trentaine de personnages qui croisent le chemin de cette femme.

Pourquoi c’est cool

Une pièce fascinante qui nous emporte au travers des deux enquêteurs au cœur de l’histoire de cette femme travestie du XXe siècle. Ils se questionnent ainsi sur la façon dont celle-ci a pu traverser les heures sombres du nazisme et du communisme sans jamais dissimuler son travestissement.

Ich Bin Charlotte 
Théâtre Libre

4, boulevard de Strasbourg – 10e
Jusqu’au 29 mars
Plus d’infos 


Frou-Frou les Bains
, au théâtre Édouard VII 

Le topo

C’est à Frou-Frou les Bains, une station balnéaire paisible et populaire, que tout commence. On y découvre alors un hôtel tenu par un directeur autoritaire et occupé par une ribambelle de personnages qui, a priori, n'ont rien de commun excepté leur esprit fou et décalé. S’ensuit alors une série de quiproquos rocambolesques qui tiennent en haleine jusqu’au dénouement de la pièce.

Pourquoi c’est cool

Un spectacle musical créé en 2001 par Patrick Haudecoeur ,et qui revient pour une nouvelle version encore plus délirante nous emporter à Frou-Frou les Bains. Véritable thérapie musicale qui voit se mêler quiproquos, situations absurdes, employés gaffeurs et chansons folles, c’est un mélange du tonnerre que nous propose le théâtre Edouard VII. 


© Bernard Richebé

Frou-Frou les Bains 
Théâtre Édouard VII

10, place Edouard VII – 9e 
Jusqu’au 28 juin 2020 
Plus d’infos 

Fin des articles