On aura tout vu ! : un café-concert déjanté investit le Théâtre des Bouffes du Nord

undefined 14 mai 2024 undefined 16h15

Clemence Varene

Le temps de 3 représentations, Flannan Obé et ses trois acolytes Pierre Lebon, Marie Gautrot et Delphine Dussaux ressuscitent l’esprit décalé des cafés-concerts qui régnaient sur la France entre 1850 et 1920. Un répertoire qui pourrait paraître un peu désuet, présenté ici avec une modernité, un décalage et une joie de vivre délicieusement séduisants. Des musiciens de talent, une mise en scène aussi simple que maligne, des musiques intrigantes, autant vous le dire, avant On aura tout vu !, vous n'avez rien vu du tout ! 


On aura tout vu ! © Olivier Lalane


Bienvenue au cabaret

Voilà un spectacle qui risque de vous faire vivre un véritable voyage dans le temps. Sur la scène, 4 artistes, tour à tour acteurs, chanteurs, clowns, musiciens, danseurs, divas ou encore acrobates, venus remettre au goût du jour les chefs-d'œuvre bien trop peu écoutés aujourd’hui d’Erik Satie, Aristide Bruant, Yvette Guilbert, ou encore Hervé. Des titres qui pourraient détonner, surprendre. Et pourtant, aucun doute, ça marche. Les performances vocales sont éblouissantes, la mise en scène extrêmement bien pensée, et le rythme entraînant ne s'essouffle jamais.


On aura tout vu ! © Olivier Lalane

En résulte un spectacle fantastique, où les 4 performeurs alternent entre scènes burlesques hilarantes, réflexions philosophiques et questions sociales, le tout avec une fluidité et une facilité déconcertantes. On appréciera notamment l’ingéniosité du décor, d’apparence très simple, mais qui donne une autre dimension au spectacle grâce à sa scène tournante, ses escaliers intégrés et son piano accolé. Un ensemble qui nous plonge immédiatement dans l’ambiance d’un spectacle itinérant, habitué à passer de petite salle en petite salle… avec tous les (faux) problèmes techniques que ça peut engendrer !


Un spectacle résolument actuel

Grâce à ces œuvres que certains qualifieraient d’un autre temps, nos 4 complices, dont 2 se cachent derrière la conception du spectacle, sa mise en scène, mais aussi la création des costumes et décors, nous livrent une performance de qualité, tantôt profonde et intimiste, tantôt légère et grivoise, pour dresser un portrait on ne peut plus moderne de la société. Entre revendications politiques, désir d’amour charnel ou besoin d’émerveillement et d’évasion, ils nous rappellent à leur manière que les préoccupations humaines ne changent jamais vraiment. Et quel meilleur exemple que la chanson de fin, qui donne d’ailleurs son nom au spectacle, qui nous parle d’une drôle d’époque un peu bancale, finalement pas si différente de la nôtre…

On aura tout vu ! Une nuit au café-concert
11e Festival Palazzetto Bru Zane
Théâtre des Bouffes du Nord
37 bis, boulevard de la Chapelle – 10e
Du 14 au 16 juin 2024
Tarifs : Entre 10 et 26 €

Plus d’infos