Constantine, une pièce qui se joue des codes à la Maison de la musique de Nanterre

  • Carla Thorel
  • Spectacles
  • Publié le 9 Décembre 2021 à 18h47
©Jean Maillard

Le samedi 18 décembre, à la Maison de la musique de Nanterre, se joue un spectacle à ne pas rater. Un mélange de théâtre et pièce musicale à des prix plus qu’abordables.

Pendant 1h30, on assiste à la tonitruante histoire tant familiale que musicale de Théo et Valentin. Ils sont frères, et tous deux nous content leur histoire : ce répertoire inspiré de la vie des Ceccaldi et pensé comme une lettre d’amour à leur père, jusqu’à prendre une dimension universelle. Un écho au passé qui survit et resurgit. On y parle, en mélodies, de souvenirs impalpables et vaporeux que l’on cherche à rattraper, en vain. Une sorte de road movie imaginaire, dans lequel Constantine narre une épopée exaltée nous faisant voyager d’un Paris bouillonnant aux reliefs avides de Constantine

Accompagnée d’une vingtaine de comédiens et musiciens venant du jazz, du rock ou de l’opéra, la pièce du Grand Orchestre du Tricot résonne comme une puissante pépite poétique.


©Sylvain Gripoix


© Aurore Fouchez.

Constantine
Maison de la musique de Nanterre
8, rue des Anciennes-Mairies – Nanterre (92)
Samedi 18 décembre à 20h30
Places de 5€ à 25€

Fin des articles