Women 4 Climate : ces Françaises qui s'engagent pour l'environnement

© C40/ Sarah Bastin

Hier ont été révélés les noms des 11 femmes qui prendront part au projet "Women 4 Climate", présidé par Anne Hidalgo depuis décembre 2016. L'initiative est lancée par l'organisation C40 Cities, qui regroupe 91 métropoles dans un but commun : lutter contre le réchauffement climatique et la pollution de l'air. 


Camille Chardayre et Amandine Langlois : le projet Pierre Plume

Dans le cadre de leurs études à l'école Boulle, elles ont créé un revêtement mural qui met en valeur le potentiel esthétique des fibres recyclées. En dehors de ce projet, elles travaillent sur plusieurs autres projets durables et créatifs,
et ont inventé les ateliers participatifs Chutes Libres, réutilisant les éléments de la scénographie des musées pour créer du mobilier.


Katarina Dear : Floating Piers

Floating Piers, c'est un projet de construction de radeaux végétalisés qui vogueraient sur le canal Saint-Martin. Ils ont plusieurs avantages : en plus de purifier l’air et de réduire le CO2, ils dépoluent l’eau, et permettraient de créer des espaces éducatifs pour les écoles, créer des habitats pour les poissons et oiseaux et rendre la ville et les canaux plus agréables aux riverains. 


Mouna Chambon : Gender Project Climates

Avec son collectif, elle développe un projet mêlant art et recherche, afin de faire connaître le lien entre inégalités femmes/hommes et climat. Chambon met également en lumière les moyens dont les femmes disposent pour y faire face. Vous pouvez la suivre sur Twitter.


Elisa Galvàn-Mondié 

Comment mettre en relation les investisseurs et les projets qui font sens pour les villes et le climat ? C'est la question à laquelle répond Elisa Galvàn-Mondié, qui développe un intermédiaire pour relier ces deux entités, par un système de micro-obligations. 


Vanina Choe : Collectif Démarqué

Saviez-vous que l'industrie textile est la deuxième la plus polluante au monde ? Vanina le rappelle à travers son collectif qui étudie les habitudes de consommation en termes de vêtements pour proposer à terme des solutions adaptées qui permettront l’empowerment des jeunes générations. Nous, on les suit sur Facebook


Clara Duchatelet : Vépluche

Vépluche, c'est un projet de start-up qui va permettre la collecte à vélo des déchets organiques, afin d’en faire du compost ou de les transformer en bio-gaz et fertilisants naturels.


Anna Filipova

Cette photo-journaliste (New York Times, Reuters, CNN, Dazed & Confused...) basée à Paris a dévoilé des problématiques environnementales en explorant des zones retirées et difficilement accessibles, comme l'Arctique. Ses photos sont visibles ici


Fanny Giansetto : le label Ecotable

Son  ambition est claire : notre système d’alimentation doit devenir plus local, plus durable et plus sain. C'est pourquoi elle lance le label Ecotable qui a l’ambition d’informer les consommateurs de l’impact environnemental des restaurants, pour les aider à faire les meilleurs choix en matière d'alimentation. Ce label aidera aussi les restaurants à mettre en œuvre leur transition écologique et à assurer leur promotion. 


Lola Salem : TREVE (Tackling a Revolution in Energy : Viewpoints across Europe)

Co-administratrice du projet TREVE et diplômée de l'ENS, Lola Salem enquête sur une problématique bien précise : quelles contraintes limitent ou limiteront le développement des énergies renouvelables en Europe? Pour en savoir plus, c'est ici  !