"Une femme" possède enfin sa propre page Wikipédia

Image d'illustration "d'Une femme" après avoir enfin obtenu sa propre page Wikipédia © iStock

Une femme, mais quelle femme ! Depuis le temps qu'on l'attendait, "une femme" a enfin sa propre page Wikipédia, recensant tous ses exploits et avancées. 


Les médias sont nombreux à encenser "Une femme" : lorsqu'elle remporte le prix Nobel de l'Économie en 2009 (Elinor Ostrom), lorsqu'elle prend la tête de l'entreprise Yahoo en 2012 (Marissa Mayer), lorsqu'elle est nommée générale dans la gendarmerie en 2013 (Isabelle Guion de Méritens)... En éludant leur nom au profit de leur sexe, de nombreux journaux et sites web effacent l'individualité des personnalités féminines accédant à de hauts postes ou accomplissant des exploits en deux simples mots. Magique. 


Une page Wikipédia pastiche pour souligner son rôle 

Autre fait notoire "d'une femme" à souligner : en 2015, la présidente de la région Île-de-France et d'Île-de-France mobilités donnait un bon coup de pied dans la fourmilière du sexisme et rendait hommage aux qualités "d'une femme", en affirmant que « Rien de tel qu'Une Femme pour faire le ménage ». Qui était donc cette fameuse "femme" ? L'Histoire le saura peut-être un jour. 

Capture d'écran de la page Wikipédia pastiche "d'Une Femme"

 

La page Wikipédia pastiche "d'Une Femme" recense plusieurs articles relatant les exploits "d'Une Femme" sur le même modèle que les autres pages de l'encyclopédie : "Formation", "Carrière", "Hommages", "Distinctions", etc. Pour vous faire une idée, voici le résumé : « Une femme est une journaliste, dirigeante d'entreprise, chimiste, diplomate, économiste, pasteur, physicienne, directrice sportive, pilote de chasse et femmelituanienne, française, belge, britannique, namibienne, sénégalaise, iranienne, japonaise, éthiopienne, suisse, américaine et grecque. Son activité scientifique lui a valu d'être récompensée par cinq prix Nobel de chimie, mais une seule médaille Fields. ».

Merci à la personne derrière cette page qui nous a bien fait marrer, sur cette thématique on peut également saluer le travail de l'association "Les Sans PagEs" qui travaille toute l'année à accroître la visibilité des femmes sur Wikipédia au cours d'ateliers gratuits. 

Fin des articles