Présidentielles : qu’a voté Paris au premier tour ?

Les 12 candidats à la Présidentielle 2022

C’est officiel : Emmanuel Macron et Marine Le Pen se sont qualifiés pour le deuxième tour avec respectivement 27,6 % et 23% des votes. Mais alors, où se situe la capitale dans ces résultats ? Emmanuel Macron est loin devant avec 35,33 % des suffrages. La France insoumise devient à Paris le premier parti de gauche. Jean-Luc Mélenchon y obtient plus de 30 % des suffrages, atteignant jusqu’à 47,2 % et 46,5 % des suffrages dans les XXe et XIXe arrondissements.

Première information importante : hier, 21,68 % des électeurs ne se sont pas déplacés à Paris pour aller voter lors du premier tour de la présidentielle. En 2017, ils n’étaient que 16,15 %. Cette forte abstention a évidemment joué dans les résultats très serrés.

Une écrasante majorité de macronistes

Emmanuel Macron a séduit la capitale : il arrive en tête dans 13 arrondissements sur 20. Près d’une personne sur deux votait pour lui dans le VIIe (48,5 %), VI e (47,6 %), VIII e (47,8 %), XVI e (46,7 %). Avec 35,33 % des suffrages, il fait à Paris mieux qu’en France (27,6 %).


© AFP - LUDOVIC MARIN

La montée de Jean-Luc Mélenchon 

La France insoumise devient à Paris le premier parti de gauche. Jean-Luc Mélenchon y obtient plus de 30 % des suffrages, atteignant jusqu’à 47,2 % et 46,5 % des suffrages dans les XXe et XIXe arrondissements.


© L'indépendant

La montée de l’extrême droite

Eric Zemmour fait monter l’extrême droite dans la capitale. Il y réalise un score de 8,2 % contre 7 % au niveau national. Il monte jusqu’à 17,5 et 15,3 % dans les XVIe et VIIIe arrondissements. Marine Le Pen n’a pas de succès à Paris. Elle fait un score de 5,54 % contre 23 % au niveau national.


© Lpost

Paris reste scindée en deux

Comme à son habitude Paris connait une grande fracture entre l’est et l’ouest de Paris. À l’ouest, c’est La République en Marche qui est en tête. À l’ouest, c’est le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon qui règne. Son électorat s’étend dans la petite couronne, particulièrement en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne.


Source : Ministère de l'Intérieur 

Fin des articles