Mais pourquoi les Parisiens sont-ils si ronchons ?

© Un Petit Boulot

Grmbl. 

Non, ce bruit n'était pas mon ventre qui gargouillait, même si j'ai très faim (quand c'est qu'on mange ?!). C'était en réalité mon voisin, pur produit parisien, qui parle dans sa barbe, comme tous les matins. Cette fois-ci, il me semble que c'est à cause de la machine à café qui est cassée, mais peu importe.

En fait, à l'entendre, il y a toujours quelque chose qui ne va pas, et cela m'a fait penser à la réputation qu'ont les Parisiens en dehors de la capitale : ils sont tous râleurs. Et ma foi, ce n'est pas qu'un cliché. Mais je n'ai pu m'empêcher de me poser la question : bon sang de bonsoir, pourquoi les Parisiens sont-ils si ronchons ?! 


Il y a trop de monde

Peu importe où vous regardez : à gauche, à droite, tout droit... Il y a du monde, encore et toujours. Impossible d'avoir un moment de communion seul avec la ville, à moins de se promener à 5 heures du matin. 

Et encore, même là, vous allez croiser des gens. Pas beaucoup, mais statistiquement, il y a juste tellement de monde à Paris que vous ne pourrez jamais vous sentir complètement seul. Bon, peut-être que c'est mieux que l'alternative, me direz-vous. Certes. Mais bon, à un moment ça va quoi...


Il n'y a pas assez de temps 

Illusion totale. Il n'y a pas moins de temps à Paris qu'ailleurs. C'est juste que les gens sont tout le temps pressés, même quand ils ne le sont pas. Du coup ça crée un rythme trompeur. On a effectivement toujours l'impression d'être en retard, tellement on se dépêche, alors qu'en fait, pas forcément. 

Le jour où j'ai passé un Erasmus à Rome et que j'ai (ré)appris à ralentir le pas, à flâner, le sourire revenait beaucoup facilement. Eh oui, pas le temps de sourire quand on se faufile à travers les foules.


Il fait gris 

En vrai, parfois il fait très très beau. Mais soyons honnêtes, il y a quand même toute une période de l'année où le ciel est gris, il fait froid, et tout est juste archi déprimant. 

Ugh. Je suis bien content que l'été soit enfin arrivé.


Tout est cher

Si au moins on pouvait oublier le mauvais temps en allant faire les boutiques ! Sauf que tout est cher à Paris, du coup, quand t'es comme moi et t'as pas de tunes... Bah t'achètes jamais rien et ça fout un peu le seum quand même. 

C'est ça ou le compte à découvert. Dans les deux cas, c'est pas joli à voir. Ah, et en plus dans les boutiques aussi il y a trop de monde. 


La ville est sale

Désolé, mais quand des touristes japonais se sentent obligés de nettoyer ta ville quand ils viennent en vacances, c'est qu'elle est pas hyper propre quand même hein. Et si Paris est belle, elle est aussi très sale. 

A post shared by Le Real Paris (@illdefrance) on

Je dis pas non plus que c'est horrible, mais c'est sûr que ce n'est pas ça qui va mettre les Parisiens de bonne humeur. 


Le métro

Encore un endroit où il y a trop de monde. D'ailleurs tout ce qu'on a dit plus haut peut s'appliquer au métro, qui mérite néanmoins son propre paragraphe tellement c'est horrible. Tout le monde s'entasse, est pressé, il n'y a pas de soleil (sauf pour quelques lignes salvatrices), les gens sentent mauvais.

On retrouve tout ce qu'il y a de pire à Paris. Après, je dois avouer que j'ai déjà eu des trajets fort agréables aussi. 


Les gens ne dorment pas assez

Je généralise tellement que ça en serait presque scandaleux. Mais disons que beaucoup de Parisiens, qui mènent une vie palpitante et alternent les heures supp' et les apéros, dorment peu ou du moins pas suffisamment. 

Et nous savons tous que ne pas dormir rend extrêmement grincheux. 


Les gens carburent au café

Du coup, forcément, énormément de Parisiens boivent du café. Mais attention, on ne parle pas là d'un petit café léger à 16h ou au petit-déjeuner. Là on parle de plusieurs cafés par jour, consommés à intervalles réguliers dès qu'on sent une petite baisse de régime. 

Et du coup dès qu'ils n'ont pas leur café, ça râle. C'est pas le meilleur fonctionnement, on irait mieux si on se mettait au sport et qu'on buvait des smoothies comme les influenceuses mais bon, que voulez-vous. Nous sommes parisiens. 


Les gens fument

Qui dit café dit clope, enfin pour beaucoup de monde. La cigarette, c'est mal. C'est mauvais pour la santé, et ça ne rapporte absolument rien. Pas étonnant que les fumeurs soient juste agités et de mauvaise humeur. 

Après, je n'arrive même à imaginer la ville de Paris sans fumeurs. Du coup, ça ne risque pas de changer de sitôt. 


Les autres Parisiens sont ronchons

C'est con, mais même si toutes ces raisons ne vous ont pas atteint lors de votre arrivée à Paris, il y a de fortes chances que ce soient les gens ronchons autour de vous qui vous contaminent. On répand toujours des vibes, bonnes ou mauvaises. À Paris, on reçoit essentiellement des mauvaises ondes de la part des râleurs (heureusement, il n'y pas qu'eux). 

Mais il y a une certaine beauté dans l'art de râler. Qui peut s'asseoir à la même table qu'un Parisien et lui dire "je râle mieux que toi" ? Qui ? Bon après, c'est effectivement contagieux. C'est la vie, même si les râleurs diront le contraire. 


Voilà juste une petite partie des choses qui semblent rendre les Parisiens si ronchons. Mais on se doute qu'il y a une infinité d'autres petits trucs, propres à tous les râleurs de cette ville. Ah ! Je vous laisse je crois que mon voisin de table trouve que je tape trop fort sur mon clavier. Allez... ciao ! 

Fin des articles