Et si les heures de colle se transformaient en heures de méditation ?

© Yuganov Konstantin

Et si on remplaçait les heures de colle fastidieuses par des heures de méditation ? Certaines écoles se sont déjà lancées dans ce projet et les résultats sont phénoménaux ! 


Depuis la nuit des temps, l’éducation veut qu’un comportement inadéquat et insolent soit puni par des avertissements, des retenues, ou même des renvois. Des sanctions parfois bien stupides et ne menant à rien… Écrire 500 fois « je ne dois pas répondre de manière insolente à mon enseignant » ou « je ne dois pas utiliser mon portable en classe » ou encore « je dois cesser mon bavardage perpétuel » (oui oui ça sent le vécu), n’a jamais servi à personne et n’a surtout jamais changé quoi que ce soit sur le comportement de l’élève et la finalité du problème.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Second Chance Experiment (@secondchanceexperiment) le

En revanche, proposer aux élèves de méditer sur leur comportement afin de le corriger, et de ressortir avec une bonne conscience, pure et saine, permettrait de corriger bien des choses. De nouvelles stratégies pour ne pas froisser ni frustrer encore plus l’élève, mais plutôt pour l’encourager à mieux se comporter en réfléchissant à ses actes. Cette nouvelle méthode de sanction déjà en place dans certaines écoles aux États-Unis fonctionnerait à merveille ! Des bienfaits tangibles et intéressants sont constatés à la suite de cette réforme. Les taux de suspension ont baissé et le taux d’assiduité augmenté. Les enfants voudraient même aller à l’école ! Des résultats surprenants, à creuser…
 

 

Fin des articles